lundi, novembre 28, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran : L’échec des négociations rend nécessaires les sanctions du Conseil de...

Iran : L’échec des négociations rend nécessaires les sanctions du Conseil de Sécurité contre Téhéran

ImageCNRI – Le chef de l’Agence iranienne de l’énergie atomique, Gholamreza Aghazadeh, a déclaré hier que « le cycle du combustible nucléaire à Natanz est terminé et on produit de l’uranium 235 enrichi à 3,5%.  Nous ne voulons pas abandonner la technologie que nous avons acquise par les efforts de nos experts et devenir dépendants des autres. »

Le ministre des Affaires étrangères des mollahs, Manouchehr Mottaki, qui s’est exprimé à la commission des affaires étrangères du parlement européen hier, a dit que “pour nous l’enrichissement d’uranium est une ligne rouge qu’aucune autorité en Iran ne peut franchir, en aucune circonstance.”

Les propos de Mottaki et d’Aghazadeh, et l’échec des négociations de Bruxelles et de Moscou, prouvent à nouveau que la dictature religieuse et terroriste en Iran ne poursuit pas d’autre objectif dans ces négociations que gagner  davantage de temps pour terminer son projet nucléaire. Obtenir la bombe atomique est stratégique pour la survie des mollahs et la complaisance ne fera que les aider à atteindre cet objectif.

La Résistance iranienne met en garde une fois de plus contre les manoeuvres du régime des mollahs entre l’Europe et Moscou et appelle à un embargo immédiat en pétrole et en armes, technologique et diplomatique contre Téhéran pour lui ôter toute possibilité d’acquérir des armes nucléaires

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 22 février 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe