jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran Protestations Iran :  Le « siège de l’exécution de l’ordre de Khomeiny »...

 Iran :  Le « siège de l’exécution de l’ordre de Khomeiny » visé

 Iran :  Le « siège de l’exécution de l’ordre de Khomeiny » visé

Des affiches de Khamenei et Soleimani brûlées

Dans les premières heures du 29 janvier 2020, de jeunes insurgés ont visé un appareil de répression et de pillage du régime clérical portant le nom de Setad Ejrayi-e Farman Hazrat-e Emam, ou “siège de l’exécution de l’ordre de Khomeiny” (HEIKO), situé sur l’autoroute Mohammad Ali Jennah à Téhéran.

Le département du Trésor américain a sanctionné HEIKO, contrôlé directement par le guide suprême du régime Ali Khamenei, et 37 compagnies qui lui sont affiliées, le 4 juin 2013, sur la base de l’ordre exécutif présidentiel numéro 13599.

En mars 2017, la Résistance iranienne avait publié un livre intitule “la montée de l’empire financier des gardiens de la révolution”, dans lequel elle révélait une facette de l’ampleur des pillages et des vols des richesses de la nation par HEIKO comme des confiscations et des saisies de terres, de biens et de biens immobiliers privés.

Hier également dans la matinée, de jeunes insurgés ont mis le feu à des portraits de Khamenei et du maître du terrorisme Qassem Soleimani, récemment éliminé, dans diverses parties de Téhéran et dans d’autres villes comme Ispahan, Boroujerd, Karaj, Sari, Babol et Bandar-Langueh. Ils ont aussi brûlé des pneus dans Shahrier et Islamshahr, dans le sud de Téhéran, bloquant l’accès de l’autoroute aux patrouilles répressives.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 29 janvier 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe