samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafIran: le régime des mollahs fait sauter pour la deuxième fois les...

Iran: le régime des mollahs fait sauter pour la deuxième fois les canalisations d’eau d’Achraf

Iran: le régime des mollahs fait sauter pour la deuxième fois les canalisations d'eau d'AchrafCNRI – À 17h00 samedi 21 juillet, des terroristes envoyés par le régime des mollahs ont fait sauter pour une seconde fois ces trois derniers jours les canalisations d’approvisionnement en eau du Tigre vers la Cité d’Achraf, à environ 18 km à l’ouest d’Achraf.

Trois terroristes masqués ont pointé leurs armes sur les habitants qui les avaient repérés et se sont enfuis dans une Opel (Vauxhall) bleue foncée, dont la plaque d’immatriculation avait été recouverte.

Le régime des mollahs et ses agents ont pris les déclarations récentes de certaines autorités irakiennes contre l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran comme un feu vert pour leur attaques terroristes. L’an dernier en août, deux jours à peine après qu’un responsable irakien ait fustigé les Moudjahidine du peuple, deux de leurs membres, Hossein Pouyan et Mohammad-Ali Zahedi, avaient été enlevés à Bagdad.

La destruction par explosion des canalisations, dans la chaleur torride de l’été à 50°, est un acte ignoble, lâche, inhumain et anti-islamique ainsi qu’un crime de guerre selon les Conventions de Genève.

La Résistance iranienne rappelle le statut légal des membres des Moudjahidine du peuple d’Iran à la Cité d’Achraf en tant que personnes protégées en vertu de la Quatrième Convention de Genève. Elle appelle la force multinationale-Irak, le Comité international de la Croix-Rouge, l’ONU et en particulier le gouvernement irakien à condamner cet acte et à poursuivre en justice les auteurs de ce crime terroriste. Elle les appelle aussi à prendre les mesures nécessaires pour empêcher de nouvelles attaques contre les canalisations d’eau de la Cité d’Achraf.

Ces derniers jours, des centaines de parlementaires, de juristes et de personnalités politiques en Irak, en Europe, aux USA, au Canada et en Australie, ont écrit au Premier ministre irakien, aux autorités américaines et aux instances internationales concernées, ou ont publié des communiqués pour souligner le besoin de respecter les conventions et les lois internationales sur la situation des Moudjahidine du peuple. Ils ont aussi rappelé avec insistance à ces autorités leurs responsabilités à assurer la sécurité des membres de l’OMPI à la Cité d’Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 23 juillet 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe