mardi, décembre 6, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran: La répression du fascisme religieux atteint maintenant les factions rivales au...

Iran: La répression du fascisme religieux atteint maintenant les factions rivales au sein du régime

 L’impasse des mollahs et le début de la fin du régime clérical

CNRI – Immédiatement après la mise en scène électoral et la reconduction de Mahmoud Ahmadinejad et parallèlement avec la répression du soulèvement des jeunes et des opposants, le fascisme religieux a étendu sa répression à ses factions rivales et arrêté plusieurs de leurs dirigeants.

La plupart des membres des factions rivales arrêtés ont occupé par le passé des postes clés au sein du régime pendant de nombreuses années et ont été impliqués dans les arrestations, la répression, les meurtres, l'exportation du terrorisme et de nombreux autres crimes du régime. Ils sont maintenant la cible de purges alors que la théocratie est de plus en plus isolée et monolithique.

Mme Maryam Radjavi, Présidente élue de la Résistance iranienne, avait prévenu que la reconduction d’Ahmadinejad conduirait à une montée de la répression des opposants et des purges à grande échelle au sein du régime. Elle avait déclaré que les révélations de détournement astronomiques de fonds et une intensification des luttes intestines ont porté un coup décisif au régime dans son ensemble qui l’entraîneraient vers sa fin. C'est le début de la fin du régime des mollahs.

Ces arrestations rappellent celles des hauts responsables par le régime du chah dans les derniers mois de son règne. Toutefois, ils seront incapables de sauver le régime, ni même de réduire le niveau de l’opposition et du ressentiment du peuple qui a atteint ses limites de la terreur, de la répression, de la mauvaise gestion économique et des détournements de fonds ; un peuple qui veut le renversement de la dictature des mollahs et de toutes ses factions.

Les luttes intestines entre les factions du régime ne sont pas le principal problème en Iran. Le principal problème c’est la confrontation du peuple avec la dictature religieuse et toutes ses factions. La démonstration en a été faite une fois de plus avec le boycott décisif de la récente farce électorale.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 14 juin 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe