dimanche, décembre 4, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueIran-Irak: Inquiétudes exprimées auprès de l’ONU sur les deux membres de l’OMPI...

Iran-Irak: Inquiétudes exprimées auprès de l’ONU sur les deux membres de l’OMPI enlevés

Louise ArbourMohammad Mohadessine, président de la commission des affaires étrangères du CNRI,  a adressé une lettre à Louise Arbour, Haut commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme, le 10 août, pour faire part de l’inquiétude suscitée par l’enlèvement de deux membres de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran par des agents du régime iranien en Irak.

Chère Madame,

Je vous écris au nom du Conseil national de la Résistance iranienne, une coalition démocratique à laquelle appartient l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). Je souhaiterais vous faire part de la profonde inquiétude de la Résistance iranienne à propos du sort de deux membres de l’OMPI qui ont été enlevés en Irak, et faire appel à vous pour sauver leur vie.

MM. Hossein Pouyan et Mohammad-Ali Zahedi ont été enlevés jeudi 4 août 2005 dans la rue Karradah Kharej de Bagdad par des forces spéciales du ministère irakien de l’Intérieur. Ces deux hommes sont des personnes protégées sous la Quatrième Convention de Genève. M. Pouyan a également reçu le statut de réfugié politique en Italie.

Sur la base d’informations obtenues par la Résistance iranienne, les ravisseurs, qui appartiennent à la 9e force de Badr, affiliée à la division spéciale de sécurité du ministère de l’Intérieur, ont d’abord emmené les deux membres de l’OMPI dans ce ministère.

Selon des informations venant d’Iran, la 9e force de Badr a ensuite transféré ces individus dans la ville irakienne de  Al-Amarah sur ordre du régime iranien. Le ministère de l’Intérieur et ses forces spéciales sont responsables de la sécurité des membres enlevés de l’OMPI. Cependant des requêtes répétées auprès des autorités irakiennes par les Moudjahidine se sont avérées vaines.

Si ces otages venaient à être livrés au régime iranien, ils seront certainement torturés et exécutés. Je vous demande donc, en votre qualité de plus haute autorité en matière des droits de l’homme, de n’épargner aucun effort pour empêcher cette tragédie en exhortant le gouvernement irakien à se plier à ses obligations internationales et en demandant à la force multinationale, responsable de l’application de la Quatrième Convention de Genève, d’entreprendre une action immédiate et ferme pour assurer la libération des deux membres de l’OMPI enlevés.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe