mardi, décembre 6, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran : Davantage de mesures répressives avant les manifestations de la grande...

Iran : Davantage de mesures répressives avant les manifestations de la grande Journée des Etudiants

 CNRI – A l’approche du 7 décembre, la Journée des Etudiants, le régime iranien a recours à des mesures répressives et préventives pour contrer les manifestations prévues ce jour-là. Des groupes, en particulier d’étudiants, ont appelé à des manifestations massives contre le régime à l'occasion de cette journée.

Le 29 novembre, le régime des mollahs a annoncé que toutes les écoles et les universités seraient fermées le 5 décembre. La décision a été prise pour « permettre aux étudiants de participer aux célébrations de l'Aïd al-Qadir (6 décembre) ».  Mais c’est largement perçu par les Iraniens comme un stratagème pour perturber les préparations de la Journée des Etudiants.

Dans l'intervalle, la compagnie iranienne de télécommunications, entièrement contrôlée par le corps des gardiens de la révolution, envoie au hasard des SMS aux abonnés de téléphones mobiles les menaçant de châtiments s'ils participent à des rassemblements illégaux ou contactent les médias étrangers.

La compagnie de télécommunications a également envoyé une directive à toutes ses succursales du pays pour couper Internet et les téléphones mobiles les 6 et 7 décembre. Selon cette directive, si les manifestations continuent, il faudra maintenir les coupures.

L’arrestation d'étudiants et diverses formes de pression sur eux, le déploiement de forces répressives et des patrouilles équipées, spécialement autour des universités à Téhéran et en province, la conversion de rues centrales en rue à sens unique pour mieux les contrôler, les manœuvres répressives, les raids contre des fêtes de famille et des rassemblements de gens ordinaires, figurent au nombre des mesures répressives du régime à l’approche de la Journée des Etudiants pour intensifier le climat de terreur.

Ces mesures sont ordonnées par le guide suprême des mollahs, Ali Khamenei, dans l’espoir d’éviter une répétition des soulèvements de la journée de Qods et du 4 Novembre. Comme par le passé, la population vaincra ces mesures d’intimidation, car elle a atteint ses limites et veut renverser ce régime. 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 3 décembre 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe