vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran : Cris de « Mort à la tyrannie » et « On ne...

Iran : Cris de « Mort à la tyrannie » et « On ne veut pas de réformes factices » à l’Université de Téhéran

Iran : Cris de « Mort à la tyrannie » et « On ne veut pas de réformes factices » à l’Université des sciences et industries de Téhéran

Journée de l’Etudiant – Communiqué n° 4

Les étudiants de l’Université des sciences et industries de Téhéran ont transformé la cérémonie de la « Journée de l’étudiant » en manifestation contre le régime. Ils ont perturbé les discours des figures des deux factions du fascisme religieux au pouvoir en Iran avec leurs slogans tels que : « Mort à la tyrannie », « On ne veut pas de réformes factices » et « Libérez les prisonniers politiques ».

Ils ont chanté la chanson « Mon camarade d’école » en mémoire de leur camarade assassiné Kianoush Assa. Les manifestants ont scandé : « Cher Kianoush, nous continuons ton chemin ».

Kianoush Assa, âgé de 26 ans et étudiant en Chimie, avait été enlevé par des agents du ministère  renseignement du régime iranien (VEVAK) pendant le soulèvement populaire de 2009. Trois jours plus tard, son corps a été retrouvé dans une morgue.

Dans un bâtiment de l’Uni
versité Azad, situé au sud de Téhéran, des agents de sécurité de l’université qui sont des espions du VEVAK ont empêché les étudiants d’entrer dans la salle où devait avoir lieu la cérémonie de la Journée de l’Etudiant. Les étudiants contestataires ont scandé des slogans anti-régime. Cet incident a conduit à des affrontements entre les étudiants et les éléments paramilitaires du Bassidj.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 7 décembre 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe