lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Brouillage des appels extérieurs des prisonniers pour couper les communications

Iran : Brouillage des appels extérieurs des prisonniers pour couper les communications

• Appel à intervenir sur la situation catastrophique de 22000 détenus à Gohardacht

CNRI – Le régime des mollahs envoie des parasites sur les lignes téléphoniques de la prison de Gohardacht, en particulier sur la section des prisonniers politiques, pour les empêcher les contacts avec l’extérieur et la diffusion de nouvelles sur la situation catastrophique des détenus.

Cette mesure inhumaine met la santé des prisonniers en grave danger. Ces derniers souffrent en effet de sécheresse des muqueuses, de douleurs musculaires et de graves maux de têtes. Cette mesure intervient après que le régime ait tenté de confisquer les téléphones qui ont été introduits en prison lors de fouilles musclées.
 
La diffusion de parasites se fait alors que selon le chef de l’organisation carcérale, cette prison qui a une capacité de 5000 détenus, en renferme 22.000. Le manque d’espace est tel que les détenus ne peuvent même ne pas s’asseoir. Ils se reposent à tour de rôle et utilisent aussi les toilettes pour y dormir.

Les conditions sanitaires sont alarmantes en raison du manque d’eau courante et de la contamination du puits par les eaux usées qui ont conduit à la propagation de maladies infectieuses. La quasi inexistence des services de santé de la prison, la contamination par les eaux usées et l’absence d’un minimum de moyens pour prendre des douches ont propagé des maladies de peaux. L’infirmerie manque de tout et les prisonniers qui en général souffrent de pathologies diverses ne sont pas autorisés à consulter des spécialistes et sont privés du minimum de soins.

Les rations alimentaires extrêmement réduites sont aussi la cause de malnutrition et de maladies plus fréquentes. Le début de la saison froide et le manque de chauffage viennent ajouter à la gravité des conditions de cette prison moyenâgeuse.

La Résistance iranienne appelle toutes les instances de défense des droits humains et la communauté internationale à condamner la situation désastreuse à Gohardacht et appelle à une action immédiate pour stopper la diffusion de parasites en direction de la prison.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 novembre 2012
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe