jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsImpasse mortelle et démonstration de force vaine du régime en Iran

Impasse mortelle et démonstration de force vaine du régime en Iran

.CNRI – Dimanche 21 août, à la suite de nombreuses démonstrations de forces grotesques, le ministre de la Défense Ahmad Vahidi, membre notoire du Corps de gardiens de la révolution (CGR) et recherché par Interpol, a déclaré que l'Iran avait produit un drone bombardier de longue portée (agence de presse du CGR). Il a déjà eu de nombreuses annonces par des officiels comme quoi le régime a commencé avec succès la production de divers missiles et sous-marins ainsi que des fusées spatiales testées et des munitions. Dans une autre mise en scène burlesque, le régime a montré les zones du sud de l'Iran qui serviront de fosses communes pour les troupes américaines si elles venaient à attaquer l'Iran.

Le 18 août, Khamenei, guide suprême de ce régime aux abois, a annoncé que les mollahs « n'abandonneront pas le droit de construire des centrales nucléaires et de produire le combustible nécessaire à l'intérieur du pays ». Lançant une menace stupidement exagérée, il a ajouté que le régime des mollahs « répondra à toute pression à sa manière … et il n’en limitera pas la portée à la région, mais à une zone plus large ». Il a qualifié la politique expansionniste du régime de soutien au terrorisme et d’exportation de l'intégrisme « d’expérience politique réussie au Moyen-Orient et ailleurs dans le monde ». Il a ajouté que « cela indique une tendance à la hausse de l'influence de l'Iran ». Quelques jours plus tard, Ahmadinejad allait au-delà de son maître en affirmant que « la réponse sera mondiale ».
 
La faillite politique des mollahs, qui redoutent l'impact croissant des sanctions internationales, les pousse à recourir à ce genre de show pour empêcher l'adoption d'une politique de fermeté internationale. Il cherche aussi à redonner le moral à ses propres troupes désillusionnées et effrayées, pour éviter d’approfondir les scissions dans sa base politique, tout en augmentant la répression des opposants.
 
La disparition politique du régime serait accélérée et il s’effondrerait de l'intérieur s’il devait abandonner son projet d'armes nucléaires ou ralentir son soutien au terrorisme et à l'exportation de l'intégrisme. Sinon, il devra faire face à une impasse avec la communauté internationale. C’est l’impasse mortelle d'un régime dont la chute est réclamée par une grande majorité du peuple iranien.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 23 août 2010

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe