mercredi, février 1, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: FemmesLa commission des Femmes du CNRI condamne l'attaque contre le conservatoire de...

La commission des Femmes du CNRI condamne l’attaque contre le conservatoire de fille Sadr

La commission des Femmes du CNRI condamne l'attaque contre le conservatoire de fille Sadr
Elle demande une intervention internationale pour arrêter la répression des enfants

La commission des Femmes du Conseil national de la Résistance iranienne condamne fermement les agressions, outrages et comportements répressifs contre les élèves du conservatoire de filles Sadr à Salsabil dans la capitale, le 24 octobre. Elle appelle à l’intervention des organes des droits humains et des défenseurs des droits de l’enfant, en particulier l’UNICEF pour arrêter la répression des adolescents et des élèves par le régime infanticide des mollahs.

La direction du conservatoire Sadr en collaboration avec les forces de sécurité et de renseignement a mené une fouille outrageuse des élèves avec harcèlement pour saisir leurs téléphones portables. Les élèves ont réagi en résistant et en lançant des slogans antigouvernementaux. Lors de cette opération, deux filles se sont senties très mal et ont été transportées à l’hôpital en ambulance. Les forces de l’unité spéciale étaient stationnées autour du conservatoire pour disperser les élèves et leurs familles qui scandaient « à bas Khamenei » et « à bas le dictateur ».

A cet égard, le sous-directeur des relations publiques du ministère de l’Éducation a déclaré: « Aujourd’hui, en raison de la possession de téléphones portables par certaines élèves et de l’insistance de la direction de l’établissement pour une inspection, un conflit est survenu entre certaines élèves et leurs parents avec la direction de l’établissement » et « un certain nombre d’élèves ont fait une chute de tension et ont été prise en charge par les forces de secours présentes sur place. » Le centre d’information de la police a annoncé qu’à la suite d’accrochages aux abords d’un conservatoire de filles, des policiers se sont rendus sur les lieux. (Agence ISNA, 24 octobre)

Ce n’est pas la première fois que les forces répressives de ce régime infanticide attaquent des écoles, frappent et arrêtent des élèves. Il y a deux semaines à Ardebil, une adolescente de 16 ans nommée Asra Panahi a été tuée par les forces répressives lors d’une attaque contre un lycée de filles. Des dizaines d’adolescents de moins de 18 ans ont été tués durant le soulèvement national. Le 19 octobre, un député des mollahs a annoncé qu’environ 200 élèves figuraient parmi les personnes arrêtées. (Site Asr-e-Iran, 19 octobre 2022)

La commission des Femmes du Conseil national de la Résistance iranienne avertit les directeurs d’établissements qui collaborent avec les forces de sécurité et de renseignement pour réprimer des élèves et des adolescents, de mettre fin à ces mesures répressives avant qu’il ne soit trop tard. Elle leur demande de ne pas faire dépendre davantage leur propre sort de celui du régime criminel des mollahs en passe de s’effondrer.

Commission des Femmes du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 octobre 2022

Pour lire ce communiqué sur le site de la commission des Femmes du CNRI, cliquez ici.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe