samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: FemmesIran - Des citoyens enragés protestent contre le meurtre de Mahsa Amini

Iran – Des citoyens enragés protestent contre le meurtre de Mahsa Amini

Des citoyens enragés protestent contre le meurtre de Mahsa Amini

« À bas Khamenei, je tuerai celui qui a tué ma sœur »

Maryam Radjavi a annoncé à un deuil national et appelé à dissoudre les patrouilles anti-femmes

Le peuple iranien est indigné et furieux du meurtre de Mahsa Amini par la patrouille du vice. Des Téhéranais en colère se sont rassemblés pour protester devant l’hôpital Kasra où Mahsa est décédée. Les manifestants scandaient : « à bas le dictateur »,  » à bas Khamenei », « nous sommes tous Mahsa », « venez vous battre et nous vous combattrons », « du Kurdistan à Téhéran, oppression des femmes », « non à l’humiliation », « à bas l’oppresseur », « la patrouille du vice est une patrouille de tueurs » et « Khamenei est un meurtrier, son régime est illégitime ». Alors qu’ils scandaient « à bas Khamenei« , les manifestants ont affronté les forces de sécurité qui tentaient de les disperser. Des agents en civil ont procédé à des arrestations. En scandant « Iraniens vigilants, soutien, soutien« , les manifestants ont exhorté les gens à se joindre aux protestations.

De nombreux automobilistes à Téhéran ont klaxonné pour protester contre le crime des mollahs. Sur les toits de la capitake, les gens ont scandé « à bas le dictateur« . Des femmes ont bloqué les rues en lançant des slogans contre les forces de répression. Dans certains quartiers, les gens se sont rassemblés pour scander : « Je tuerai celui qui a tué ma sœur ». Des gens se sont regroupés sur de la place d’Argentine à Téhéran et scandé « à bas Khamenei ». Ils ont bloqué la rue d’Argentine en direction de la rue Alvand, où se trouve l’hôpital Kasra. La présence de groupes importants de personnes a provoqué une circulation intense sur la place d’Argentine et dans le parc Saï.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a présenté hier ses plus sincères condoléances à la famille de Mahsa Amini et a appelé à un deuil national. Elle a exhorté les femmes iraniennes à manifester dans le pays contre le régime misogyne et malfaisant des mollahs et a appelé au démantèlement de la patrouille du vice. Elle a ajouté que de plus en plus de personnes sont victimes chaque jour du régime misogyne des mollahs mais que grâce à leur résistance, les femmes en Iran surmonteront l’oppression des mollahs et des pasdaran. Il faut s’opposer à ce régime de toutes ses forces, a-t-elle affirmé.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 17 septembre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe