lundi, janvier 30, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafEnvoi de nouveaux agents du Vevak devant l'entrée d'Achraf

Envoi de nouveaux agents du Vevak devant l’entrée d’Achraf

AchrafCNRI – Depuis lundi 29 mars, le régime des mollahs a envoyé de la province du Khouzistan dans l’ouest de l’Iran, 15 agents du ministère du Renseignement (Vevak) sous le couvert de lien de parenté, devant l’entrée principale du camp d’Achraf, pour intensifier sa campagne sandaleuse de répression contre ses résidents.

Depuis le 7 février, le régime envoie des agents en Irak pour infliger des tortures psychologiques sur les Moudjahidine du peuple (OMPI) et provoquer des troubles. Avec l’aide du comité irakien de répression d’Achraf des services du Premier ministre, ils se sont installés devant l’entrée principale du camp. Ils effectuent de temps à autre une rotation en se renouvellant. Du matin au soir, tous les jours, à l’aide de haut-parleurs très puissants, ils lancent des insultes et des slogans, comme « Mort aux Moudjahidine » et « Vive le la république islamique d’Iran ».  Ils menacent les résidents d’Achraf de les exécuter, de les massacrer et de les brûler.

Les agenes qui viennent d’arrive, sont là pour en remplacer d’autres qui avaient quitté les lieux. Auparavant, le Vevak avait envoyé des groupes des provinces d’Azerbaïdjan de l’ouest et de l’est, de Kermanchah et de Qazvine. Avant leur départ, les agents avaient été briefés dans les sièges provinciaux du Vevak.

Les 30 et 31 mars, les agents du Vevak avaient lancé en criant aux résidents d’Achraf : « Votre vie touche à sa fin, c’est la fin d’Achraf, c’est la fin de votre vie, prisonniers d’Achraf, Achraf c’est terminé (…) comme une rafale de mitrailleuse sur la tête des Achrafiens, Achraf c’est terminé (…) Monafeghine écoutez, voici venu le jour de votre destruction (…) mainetant nous sommes venus détruire votre lieu de repos. »

Du mercredi 31 mars au soir jusqu’à 4h00 du matin jeudi 1er avril, munis de haut-parleurs puissants, les agents devant Achraf  n’ont cessé de hurleront  des insanités et des slogans. Ils perturbé le repos des résidents dans de vastes parties d’Achraf et des malades hospitalisés dans le centre médical du camp, ils ont créé de nombreuses difficultés aux abords de l’entrée. D’autant plus qu’hier, plusieurs résidents ont subi une opération chirurgicale et se trouvaient dans une situation critique.

L’envoi d’un nouveau groupe d’agents survient en plein effort du régime iranien pour neutraliser les résultast des élections législatives en Irak et sa défaite cuisante dans ce scrutin. Avec ces services honteux rendus aux mollahs,  Maliki essaie aussi vainement de conserver son poste de Premier ministre. Le comité aux ordres de Maliki a chargé les forces irakiennes installées à Achraf d’apporter toute l’aide possible à ces agents et de leur fournir toutes les facilités nécessaires pour leur séjour devant le camp. Il a menacé de sanctionner tous ceux qui désobéiraient à ces ordres.

La campagne ignoble des mollahs se déroule alors que les familles qui dans les années précédentes s’étaient rendues à Achraf de manière indépendante, hors des circuits organisés par le Vevak, ont été arrêtées en Iran et emprisonnées. Ces personnes sont actuellement sous la torture. Beaucoup d’entre elles ont aussi été jugées sous le prétetxe de « Mohareb » (ennemi de Dieu), et condamnées à mort ou à de lourdes peines de prison.

Depuis le début de l’année 2009, quand la protection d’Achraf a été transférée aux forces irakiennes, contrairement aux années 2003-2008, les familles se sont vues interdire d’entrer à Achraf. Ceux qui malgré de terribles difficultés parvenaient depuis l’étranger ou à l’intérieur de l’Iran, jusqu’à Achraf, étaient renvoyés par les forces irakiennes.

La Résistance iranienne attire l’attention du Secrétaire général de l’ONU, de son représentant spécial en Irak, du Conseil de Sécurité, de la MANUI et du Haut Commissariat des droits de l’homme sur les manœuvres du régime des mollahs et du gouvernement irakien contre les résidents d’Achraf, violant leurs droits les plus élémentaires. Elle les appelle à intervenir de toute urgence pour metter fin à ces tortures psychologiques.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 1er avril 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe