vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafEnvoi de nouveaux agents du Vevak à Achraf pour intensifier la torture...

Envoi de nouveaux agents du Vevak à Achraf pour intensifier la torture psychologique

CNRI – Trois semaines après le massacre des habitants d’Achraf par les forces aux ordres de Maliki et alors que la politique inhumaine de vouer les blesser à une mort lente dans la douleur continue, mercredi 27 avril, le ministère du Renseignement des mollahs, le Vevak, a envoyé d’Iran une série d’agents sous couvert de « parenté » à l’entrée du camp pour intensifier la torture psychologique des Achrafiens et préparer le terrain à de nouvelles mesures répressives. Cette torture psychologique au moyen de 240 haut-parleurs dure depuis 15 mois.

Après la tuerie du 8 avril, au milieu des agents envoyés à Achraf pour maintenir vivace le feu de ce supplice, figurait une femme nommée Ann Khodabandeh (née Singleton), ressortissante britannique et agent bien connue du Vevak, vue également à la prison d’Evine où elle accomplissait ses basses œuvres. Elle était accompagnée d’un agent irakien de la Force terroriste Qods, du nom de Ehlam Maleki, et d’autres agents du Vevak et de la Force Qods qui portaient des cagoules.

La Résistance iranienne attire l’attention de l’ONU, du représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en Irak, de l’ambassade des Etats-Unis et des forces américaines en Irak, des représentants des Etats-membres de l’UE en Irak et de l’ensemble des organisations de défense des droits de l’homme sur la poursuite de la torture psychologique des Moudjahidine d’Achraf et de l’envoi de nouveaux agents du Vevak, en préparation d’une nouvelle attaque. Elle demande des mesures urgentes pour mettre fin à cette torture.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 28 avril 2011

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe