vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : Trois prisonniers pendus à Zahedan

Iran : Trois prisonniers pendus à Zahedan

Elias Ghalandar-Zehi (à gauche), Hassan Dehvari (à droite)

Maryam Radjavi: Les exécutions successives de prisonniers politiques baloutches équivalent à un massacre de prisonniers politiques et à des crimes contre l’humanité

Ce matin, dimanche 3 janvier 2020, le régime clérical a pendu deux prisonniers politiques, Hassan Dehvari et Elias Ghalandar-Zehi, après sept ans de prison à Zahedan. Simultanément, un autre prisonnier, nommé Omid Mahmoud-Zehi, incarcéré depuis 2015, a été pendu dans la même prison.

Dehvari et Ghalandar-Zehi avaient été arrêtés en avril 2014 et condamnés à mort en décembre 2016. L’agence Tasnim, affiliée à Force Qods des pasdarans, a écrit aujourd’hui : « Hassan Dehvari et Elias Ghalandar-Zehi ont été exécutés pour avoir pris part à des actions terroristes. »

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a fermement condamné ces exécutions. Elle a qualifié les exécutions successives de détenus politiques baloutches, après de longues années d’incarcération, de massacre de prisonniers politiques et de crime contre l’humanité. Mme Radjavi a de nouveau exhorté le Conseil de sécurité des Nations unies à prendre des mesures à cet égard.

Le 26 décembre 2020, Abdolhamid Mir-Baloutch-Zehi, un autre prisonnier politique condamné à 15 ans de prison, a été pendu à la prison de Zahedan suite à l’intervention du service de renseignement des pasdarans de la ville.

Le 1er janvier, trois prisonniers sunnites, Hamid Rastbala, Kabir Sa’adat-Jahani et Mohammad-Ali Arayesh, ont été pendus à la prison de Vakil-Abad à Machad, dans le nord-est de l’Iran, sur la fausse accusation de « hors-la-loi ».

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 3 janvier 2020

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe