vendredi, avril 19, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : 8 exécutions criminelles jeudi 2 et samedi 4 novembre 2023

Iran : 8 exécutions criminelles jeudi 2 et samedi 4 novembre 2023

Iran : 8 exécutions criminelles jeudi 2 et samedi 4 novembre 2023

• 40 exécutions en treize jours
• Appel à une action urgente pour sauver les condamnés à mort

La machine à tuer de Khamenei fonctionne avec de plus en plus de fureur en Iran et à l’étranger pour sauver la dictature religieuse de son inévitable renversement. Aujourd’hui, samedi 4 novembre, les bourreaux ont pendu deux frères baloutches, Saïd Alizehi et Ismaïl Alizehi, à la prison centrale de Zahedan. Jeudi 2 novembre, six prisonniers dont Ebrahim Naroui, Nassir Karimi, Ali Hade’i et deux autres condamnés ont été exécutés à la prison centrale d’Ispahan, ainsi que Hossein Golmohammadi à la prison centrale d’Arak.

Lundi 30 octobre, huit prisonniers ont été exécutés, dont les noms de cinq d’entre eux ont été annoncés dans le communiqué du 2 novembre. Qui plus est, trois autres condamnés, Shahab Sadeghzadeh, Mansour Taqva’i et Haidar Salkhordeh, ont été envoyés à la potence le même jour à la prison centrale de Chiraz. Un autre prisonnier, Shamsollah Bana’i, a été exécuté le 29 octobre à Ahar.

Le régime inhumain des mollahs a ainsi pendu au moins 40 prisonniers au cours des 13 derniers jours.

La Résistance iranienne appelle les Nations Unies, l’Union européenne et ses États membres à prendre des mesures immédiates pour arrêter la machine à tuer de ce régime et sauver les condamnés à mort. Le prix de la complaisance et des négociations avec les mollahs sanguinaires est payé par le peuple iranien avec davantage d’exécutions et de meurtres, et les peuples de la région avec davantage de guerres, de morts, de destructions et de déplacements.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 novembre 2023