mardi, décembre 6, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsDes processions dans divers points de Téhéran lancent « Mort au dictateur...

Des processions dans divers points de Téhéran lancent « Mort au dictateur »

archiveProtestations de l’Achoura – n°1

Cinq agents de sécurité tabassés par les jeunes à Chahr-e-Rey

CNRI – La population et la jeunesse en Iran pour la journée religieuse de Tassoua (mercredi 15 décembre) ont exprimé leur haine du régime du guide suprême par des slogans hostiles au pouvoir, des graffitis sur les murs et en manifestant sur les toits aux cris de « Allah-o-Akbar » durant la nuit.

A la mi-journée mercredi, une procession de deuil s’est engouffrée dans la station de métro Imam Hussein aux cris de « Mort au dictateur ». A 14h, une autre procession est entrée dans la gare de Téhéran aux cris de « Ô Hossein ! Ô Hossein ! », « Mort au dictateur », « Allah-o-Akbar », et « le pouvoir de Yazid est terminé » (en référence au calife Yazid, qui ordonna la mise à mort de l’Imam Hossein, petit-fils du Prophète et 3e Imam des chiites, dans la bataille de Karbala, dont l’Achoura commémore le martyre). Dans la charge des forces de sécurité, deux personnes ont été blessées.

A 15h, dans la rue Hafez, la population scandait « Mort au dictateur » en s’en prenant à des agents qui allaient arrêter deux jeunes en train d’écrire des slogans sur les murs.

Sur la place Falakeh-dovom du quartier Tehran-Pars, des agents du renseignement se sont heurtés à une procession. Des courses poursuites se sont engagées dans les rues alors que des cris de « Allah-o-Akbar » résonnaient sur les toits et dans les rues.

A 17h, sur la place Vanak, les passagers d’un minibus criaient « Allah-o-Akbar, ô Hussein, l’Iran est devenu Karbala ». Sur la place Enghelab, à la même heure, les passagers d’un minibus criaient aussi  « Musulmans, levez-vous, l’Iran est devenu Kerbala ». A 21h, des jeunes agressés par les agents de sécurité, ont molesté 5 agents du commissariat de Chah-Adol-Azim, près de Chahr-e-Rey.

Les jeunes ont brisé les vitres de véhicules du commissariat aux cris de « Mort à Khamenei ». Les agents pris de panique n’ont pas pu réagir.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 16 décembre 2010

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe