lundi, janvier 30, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsDes jeunes affrontent les forces de sécurité pour libérer des personnes arrêtées

Des jeunes affrontent les forces de sécurité pour libérer des personnes arrêtées

Protestations de l’Achoura – N° 10

Revers des forces de sécurité dans les affrontements

CNRI – Durant les cérémonies religieuses commémorant le deuil de l’Achoura (pour le martyre de l’Imam Hossein, petit-fils du Prophète et 3e Imam chiite), la population et en particulier les jeunes ont défié les mesures répressives dans la rue. Ils ont fait feu de tout bois pour riposter aux agents et libérer ceux qui avaient été arrêtés.

On peut citer notamment :

A 19h00, en face du parc Mellat, un groupe de pasdaran a arête trois jeunes femmes sous prétexte qu’elles étaient mal-voilée, et les ont embarquées de force dans une fourgonnette. Les passants  qui ont assisté à la scène ont attaqué les pasdaran à coups de pierres et de bâtons les obligeant à les libérer pour sauver leur vie. 

Vers midi, un poste des forces de sécurité de Qaitariyeh qui identifiait et arrêtait des jeunes, a été attaqué par un groupe en colère qui a fait voler les vitres en éclats et fuir les agents.

Au même moment dans la rue Enghelab, un milicien du Bassidj qui terrorisait les passants avec une horde de miliciens à motos, est tombé à terre quand les gens lui ont lancé des bâtons. 

Sur la place Imam Hossein, les forces de sécurité ont violemment tabassé et arrêté un vieil home qui offrait de l’eau aux processions. Il avait écrit sur un morceau de carton : « Nous n’avons pas de Sandis  [boisson distribuée pour faire grossir le nombre de participants aux meetings et manifestations du régime] ; nous sommes les partisans de Hossein et nous buvons de l’eau au nom de l’Imam Hossein ». Excédés par cette scène, le cortège s’est mis à lancer des slogans contre le pouvoir avant de se jeter sur les forces de sécurité dont il a détruit deux motos. 

Un homme de 80 ans qui avait écrit sur un grand drapeau : “Au nom de Hossein, déracinez la tyrannie », a été arrêté sur la place Imam Hossein. Des affrontements ont alors éclaté aux cris de « les agents sont les valets du guide, mort au pouvoir de Yazid (calife qui a tué l’Imam Hossein) ». Les forces de sécurité ont frappé les gens à coups de matraques et de gourdins. On a relevé trois blessés graves.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 17 décembre 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe