mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafDernière intrigue de l'ambassadeur des mollahs en Irak pour intensifier les pressions...

Dernière intrigue de l’ambassadeur des mollahs en Irak pour intensifier les pressions sur Achraf

AchrafCNRI – Le régime des mollahs a eu recours à une nouvelle intrigue en vue d'intensifier la pression et la torture psychologique des résidents d'Achraf, tout en préparant le terrain à un autre massacre dans le camp.

L'ambassadeur du régime des mollahs à Bagdad, Hassan Danaïfar, qui est également un commandant du Corps des gardiens de la révolution (CGR) et de son bras extraterritorial la Force Qods, a personnellement fait pression sur le ministre irakien des Droits de l'Homme lors d'une réunion visant à soutenir les agents de renseignement du régime qui campent devant Achraf depuis février. Ces derniers utilisent 40 haut-parleurs méga puissants pour menacer sans discontinuer les habitants d'un massacre, de brûler leur camp et de les expulser ou de les extrader.

Danaïfar a stupidement prétendu lors de la réunion qu'il y avait des prisons à Achraf où seraient détenus des parents de ces agents. Sachant très bien que les allégations du régime sont sans valeur et discréditées aux yeux des organisations internationales, Danaïfar a plutôt demandé au ministre de faire valoir ces inventions auprès de l’ONU, la MANUI et des organisations des droits de l'homme.

Avant cela, Danaïfar avait dit que les Irakiens qui continuent à dénoncer l’implication du régime des mollahs dans le terrorisme, les meurtres et d’autres crimes en Irak devaient être traduits en justice. Ces propos avaient soulevé un tollé dans l’opinion publique irakienne, les dirigeants et les forces politiques de ce pays.

Par ailleurs, le jeudi 7 octobre, le ministère du Renseignement des mollahs a envoyé deux nouveaux agents, Davoud Heidari et Hekmat Safar Khanlou, qui n'ont absolument aucun lien avec les habitants du camp, à l’entrée d'Achraf pour remonter le moral des troupes. Ils sont chargés d'identifier les familles des résidents d'Achraf qui vivent en Iran pour les soumettre à la persécution et au harcèlement.

Ces dernières semaines, l'ambassade du régime s’est lancée dans des mesures désespérées comme des expositions de photos grotesques dans les villes de Khalis (16 au 18 septembre) et Kadhmain (25 septembre). Elle a également envoyé des agents irakiens sous le couvert de «cheikhs» et «journalistes» à l’entrée d'Achraf (4 octobre) pour tenter de relever le moral des agents postés là-bas et prétendre que les Irakiens demandent l'expulsion des Achrafiens.

La Résistance iranienne attire l'attention du Secrétaire général de l’ONU, de son Représentant spécial pour l'Irak, de la MANUI, de l'ambassade et des forces militaires des Etats-Unis en Irak sur les manœuvres du régime des mollahs contre les résidents d'Achraf. Elle appelle à l’installation d’une équipe d’observateurs de la MANUI et des forces américaines à l'intérieur d'Achraf afin d'empêcher la poursuite des tortures psychologiques et répressives des mollahs et des forces irakiennes contre les résidents.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 8 octobre 2010
 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe