mercredi, février 1, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafChantage et nouvelle crise contre Achraf en vue de préparer le terrain...

Chantage et nouvelle crise contre Achraf en vue de préparer le terrain à une attaque et un massacre

AchrafCNRI – Selon des informations reçues, le fascisme religieux au pouvoir en Iran, en coordination avec l’ambassade du régime à Bagdad et le comité de répression d’Achraf du gouvernement irakien, ont l’intention lors du retrait des forces américaines de la base FOB Grizzly du camp d’Achraf, de renforcer les pressions sur les résidents, par un recours au chantage et à une nouvelle crise.

Les informations provenant d’Iran indiquent que dans un premier temps, demain matin, samedi 19 juin, le régime des mollahs va envoyer des agents en tant que cheikhs irakiens et journalistes à Achraf pour prêter main forte aux agents du ministère du Renseignement, le Vevak, qui se trouvent à l’entrée d’Achraf sous couvert de liens de parenté, dans le but de créer le chaos et une crise contre les Achrafiens et de préparer le terrain à une attaque et à leur massacre.

Le régime des mollahs a déjà envoyé plusieurs fois, notamment le 15 décembre 2009, ses agents du Vevak comme journalistes de ses médias iraniens et arabes, notamment la première chaîne de télévision officielle et la chaine Al-Alam, pour provoquer des crises.

Alors que la dictature religieuse en Iran a arrêté un très grand nombre de parents d’Achrafiens et les a condamnés à mort ou à de lourdes peines de prison comme « Mohareb » (ennemi de Dieu), voilà cinq mois que des agents du Vevak, sous couvert de liens de parenté, se sont installés à l’entrée du camp. Ces agents hurlent non-stop par 30 haut-parleurs très puissants des menaces de mort contre les résidents et d’incendier le camp ; une action qui aux yeux des juristes, relève de la torture psychologique et du crime contre l’humanité.

La Résistance iranienne appelle le Secrétaire général de l’ONU, son représentant spécial en Irak, la MANUI, le gouvernement américain et les forces des Etats-Unis qui selon le droit international et sur la base d’un accord signé avec chacun des Achrafiens, sont directement responsables de leur sécurité et de garantir leurs droits, à prendre des mesures urgentes pour mettre fin aux cinq mois de présence des agents du Vevak et de la force terroriste Qods du régime iranien devant Achraf. Elle les appelle à mettre fin aux provocations et à empêcher une nouvelle effusion de sang et le massacre des résidents d’Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 18 juin 2010

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe