vendredi, janvier 27, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueCérémonie des vœux de la Résistance iranienne pour l’année 2016

Cérémonie des vœux de la Résistance iranienne pour l’année 2016

Cérémonie des vœux de la Résistance iranienne pour l’année 2016

Lors d’une réunion avec des amis français de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi a appelé la communauté internationale à faire barrage aux ingérences du régime iranien dans la région

« Le monde pourra se débarrasser de l’intégrisme lorsque le régime des mollahs en Iran, épicentre de l’extrémisme islamiste, sera renversé »

Lors d’un rassemblement des sympathisants français de la Résistance iranienne à l’occasion des vœux du Nouvel An, Maryam Radjavi, présidente-élue du CNRI, a exprimé ses regrets concernant les tragiques incidents de 2015 dans le monde, notamment en France et au Moyen-Orient.

« Plus la France et la communauté internationale se concentrent sur la source de l’intégrisme, à savoir le régime de Téhéran et ses alliés, plus elles se rapprochent de la paix et de la sécurité », a-t-elle déclaré lors de cette cérémonie organisée au siège de la Résistance iranienne à Auvers-sur-Oise. Mme Radjavi a déploré la persistance des bains de sang en Syrie, en Irak et ailleurs au Moyen-Orient, ainsi que le déplacement de millions de personnes victimes de la guerre.

« Il est possible de vaincre Daech. Mais la première étape serait de vaincre la dictature d’Assad qui, sous la protection des gardiens de la révolution, crée un espace vital pour Daech», a-t-elle insisté. Mme Radjavi a appelé la communauté internationale et la France à adopter une politique de fermeté pour chasser le régime iranien de la Syrie, d’Irak, du Liban et du Yémen.

Elle a également qualifié l’année 2015 comme celle de la dégradation des droits humains en Iran avec la monté des exécutions, la répression des femmes et des minorités religieuses : « Environ 1000 personnes ont été exécutées en 2015 sous le gouvernement soi-disant modéré d’Hassan Rohani. Dans la même année, 88 roquettes ont été tirées sur les membres de l’OMPI dans le camp Liberty par les agents du régime des mollahs faisant 24 tués et des dizaines de blessés. »

La présidente-élue de la Résistance iranienne a souligné : « Le monde ne pourra se débarrasser de l’intégrisme islamiste que lorsque le régime des mollahs en Iran, épicentre de l’extrémisme islamiste, sera renversé. Par conséquent, nous appelons la communauté internationale à respecter la lutte du peuple iranien pour le renversement des mollahs. »

En présence de centaines d’amis français de la Résistance iranienne, d’autres orateurs ont pris la parole comme Mgr Jacques Gaillot, Anissa Boumediene, ancienne Première dame d’Algérie et spécialiste de l’histoire d el’Islam, Jean-Pierre Brard, parlementaire honoraire et ancien député-maire de Montreuil, Renée Le Mignot, co-présidente du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), Cheikh Khalil Méroun recteur de la mosquée d’Evry et co-président du comité des musulmans de France contre l’extrémisme et pour les droits de l’Homme, Maître Gilles Paruelle ancien bâtonnier du Val d’Oise, le père Arthur Hervé, Soeur Béatrix Dagras du groupe d’Amitié islamo-chrétienne, ainsi que des Auversois et Auversoises qui accompagnent la Résistance iranienne depuis de longues dates.

Des artistes membre du Conseil national de la Résistance iranienne, Mohammad Chams, chef d’orchestre et compositeur, et Hamidreza Taherzadeh, maitre du Tar, ont réalisé des performances musicales. La chanteuse Gisoo Shakeri a elle aussi interprété plusieurs chansons engagées.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 janvier 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe