mercredi, février 1, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceArtifices du régime pour attirer les électeurs dans les bureaux de vote

Artifices du régime pour attirer les électeurs dans les bureaux de vote

Mascarade électorale en Iran – N°31

Rapport du QG social de l’Ompi à Téhéran et en province

Pour attirer les électeurs dans les bureaux de vote en Iran, le régime des mollahs a annoncé que « selon la loi, ceux qui ne voteront pas au premier tour, ne pourront pas voter en cas de second tour. » (Agence officielle Ilna du 13 juin)

Si les élections municipales se déroulent en même temps que la présidentielle, c’est pour faire durer la présence des électeurs dans les bureaux de vote et pour que l’abstention à cette farce saute moins aux yeux.

Malgré ces artifices, les observateurs du QG social de l’Ompi notent que les points de vote à Téhéran, Chahriar, Ispahan, Birjand, Astaneh-Achrafieh, Achtian, Karadj, Marvdacht, Tchah-Bahar, Ardabil, Oroumieh, Bojnourd, sont déserts. Avec son boycott, la population exprime son rejet de ce régime honni.

Pour contrer l’échec de cette farce électorale, sur ordre de Khamenei, les gardiens de la révolution et les ministères de l’Intérieur et du Renseignement préparent des fraudes gigantesques. Le 13 juin l’agence Mehr du ministère du Renseignement préparaient le terrain à ces manipulations en annonçant que « la participation à l’élection présidentielle sera de plus de 80 % ». En plus du bourrage des urnes, avec des votes doubles et l’utilisation des cartes d’identité de personnes décédées, et l’ajout d’urnes déjà pleines, le régime a l’intention, lors du décompte dans la salle dite de « regroupement des voix », de multiplier le nombre de votants par quatre ou cinq.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 14 juin 2013
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe