dimanche, janvier 29, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsAffrontements dans les rues de Téhéran et poursuite du soulèvement dans les...

Affrontements dans les rues de Téhéran et poursuite du soulèvement dans les autres villes

Affrontements dans les rues de Téhéran et poursuite du soulèvement dans les autres villes

Soulèvement en Iran N° 10

Le régime coupe internet pour empêcher le soulèvement de s’étendre et empêcher la fuite des nouvelles à l’étranger.

Ce 16 novembre, divers quartiers de Téhéran ont été le théâtre d’affrontements, qui ont continué tard dans la nuit, entre les jeunes insurgés et le forces de sécurité, les pasdarans, la milice du Bassidj, les agents du renseignement et les agents en civils. Par ailleurs, le soulèvement s’est étendu à 75 villes.

Effrayé à l’idée de voir ces émeutes s’étendre davantage, le régime a coupé tout le réseau internet à la tombée de la nuit pour empêcher les manifestants de communiquer entre eux et diffuser des nouvelles du soulèvement à l’étranger. Il a aussi coupé les réseaux téléphonique « Hamrah Aval », « Ra’i tel », « Iran Cell » pour bloquer aussi l’accès à Internet de cette façon.

Dans certains secteurs, notamment dans la ville de Chahriar, les forces de sécurité et les agents en civil ont pris la fuite devant la vaillance des jeunes insurgés qui ont bloqué la route Téhéran-Chahriar.

Malgré une présence massive d’agents à tous les carrefours et dans les petites rues, le secteur de Sadeghieh a été le théâtre d’affrontements avec les forces de sécurité.

Les jeunes ont bloqué la rue principale et lancé des slogans contre le pouvoir. Les jeunes ont incendié la mairie de Ghal’eh-Hassan-Khan, la mairie de Pardisse, une base de la milice du Bassidj et une banque du pouvoir. Dans beaucoup de secteurs, ils ont brûlé ou déchiré des portraits de Khamenei et Rohani.

Les jeunes ont aussi bloqué toutes les routes du secteur de Mohammad-Abad dans la ville de Karadj et la route principale menant à Robat-Karim en brulant des pneus. Ils ont aussi brulé un poste des forces de sécurité du secteur de Va’ine.

A Islamabad, dans la province de Kermanchah (ouest de l’Iran) des affrontements de grande ampleur ont éclaté entre les insurgés et les forces répressives. Dans les villes de Guilan-e-Gharb et Pol-Dokhtar, les habitants ont manifesté contre le régime.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 16 novembre 2019

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe