vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafAchraf : Mise en scène grotesque de l’ambassade des mollahs et des...

Achraf : Mise en scène grotesque de l’ambassade des mollahs et des services du premier ministre irakien

Installation de mâts pour des haut-parleurs supplémentaires dans le but de renforcer la torture psychologique

CNRI – Dans la matinée du 18 février, l’ambassade des mollahs à Bagdad et le comité chargé de la répression d’Achraf des services du premier ministre irakien a envoyé des recrues irakiennes de la force terroriste Qods et des agents des services de renseignements des mollahs à Achraf. Le but de la manœuvre était de faire croire que les Irakiens demandaient  l’expulsion des Achrafiens.  Les forces irakiennes aux ordres de Maliki avaient préparé les moyens nécessaires à cette mise en scène et la 5e division de Diyala, avec la police de cette province assuraient la protection du groupe. La population locale a refusé d’y participer et les cars loués par l’ambassade sont restés vides pour la plupart.

Le 17 février, les forces irakiennes ont installé deux nouveaux mâts aux ailes Sud et Est du camp pour ajouter des haut-parleurs afin d’intensifier la torture psychologique des Achrafiens.

Ces mesures sont mises en œuvre à l’ambassade des mollahs par Ali Navidi et Nasseri, et sur le terrain par Jabar Ma’mouri et Nafeh Issa, deux agents de la force terroriste Qods.  A la fin de cette mise en scène grotesque, Nafeh Issa, rentré d’Iran la veille, a lu un message de  Dana’ifar, l’ambassadeur du régime, qui demandait  le départ des Moudjahidine du peuple d’Achraf.

Paniqué par la reprise du soulèvement en Iran et l’ampleur du soutien dont bénéficie Achraf dans le pays comme à l’étranger, le régime des mollahs a demandé à Maliki – lui aussi sous le coup d’une tempête de protestations populaires – d’intensifier les pressions sur le camp.

La Résistance iranienne demande à l’ONU et aux forces américaines de ne pas laisser deux pouvoirs aux prises avec une vague d’insurrection, commettre une nouvelle catastrophe humanitaire à Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 18 février 2011
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe