Home Communiqués CNRI Communiqués CNRI: Présidente élue A l’appel de Mme Radjavi, la mémoire de Neda honorée au siège du CNRI et dans 53 villes du monde

A l’appel de Mme Radjavi, la mémoire de Neda honorée au siège du CNRI et dans 53 villes du monde

0

Cérémonie en hommage à Neda, Auvers-sur-Oise 25 juin 2009 Maryam Radjavi : Il n’y aura pas de retour en arrière en Iran et les jeunes n’auront pas de répit tant qu’ils n’auront pas obtenu la liberté

CNRI – Cet après-midi, une cérémonie en hommage à Neda Salehi Agha Soltan, la jeune femme assassinée le 20 juin par le fascisme religieux au pouvoir en Iran, s’est déroulée à Auvers-sur-Oise au siège du CNRI, en présence de membres et de présidents des commissions du CNRI, et de nombreux Iraniens et Français.

Cérémonie en hommage à Neda, Auvers-sur-Oise 25 juin 2009 Maryam Radjavi : Il n’y aura pas de retour en arrière en Iran et les jeunes n’auront pas de répit tant qu’ils n’auront pas obtenu la liberté

CNRI – Cet après-midi, une cérémonie en hommage à Neda Salehi Agha Soltan, la jeune femme assassinée le 20 juin par le fascisme religieux au pouvoir en Iran, s’est déroulée à Auvers-sur-Oise au siège du CNRI, en présence de membres et de présidents des commissions du CNRI, et de nombreux Iraniens et Français.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne a déclaré « : Ils sont près de 200 de cette génération vaillante, dévouée et déterminée à avoir perdu la vie, sous les balles et les poignards des agents de Khamenei ; des milliers d'autres ont été blessés et arrêtés. »

S’adressant à la communauté internationale, elle a ajouté : « Permettez-moi de demander aux gouvernements qui ne sont pas prêts à renoncer à la complaisance avec les criminels au pouvoir en Iran alors que les jeunes sont sauvagement assassinés dans les rues, à ceux qui considèrent les négociations avec ce régime comme leur stratégie, oui, je leur demande combien faut-il encore de sang versé dans les rues et les salles de torture pour réveiller leur conscience ? »

Elle a rappelé que c’est « le peuple iranien et sa résistance qui pousseront à abandonner cette politique rétrograde. »

Evaluant la situation en Iran et les perspectives de ces événements, elle a estimé que « l’engrenage est en enclenché contre le régime sanguinaire du guide suprême et il n’y aura pas de retour en arrière. Parce que les femmes et les jeunes intrépides d'Iran qui sont descendus dans la rue n’auront pas de répit tant qu’ils n’auront pas obtenu la liberté. Parce que la nation iranienne résistante n’acceptera plus cet impitoyable régime fanatique. »

Anissa Boumediene, ancienne Première Dame d’Algérie, Si Ahmed Ghozali, ancien Premier ministre algérien, Alain Vivien, ancien secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Yves Bonnet, ancien préfet, Jean-Pierre Béquet, maire d’Auvers-sur-Oise, Maurice Boscavert, Maire de Taverny, et de nombreuses personnalités participaient à cette cérémonie. Ils ont rendu hommage à la mémoire des martyrs du soulèvement en Iran. Ils ont apporté leur soutien à l’appel de Mme Radjavi d’annuler ce scrutin et d’organiser des élections libres sous l’égide de l’ONU en Iran, et de renvoyer le dossier des crimes de ce régime devant le Conseil sécurité.

Des cérémonies en hommage à Neda se sont tenues dans 53 villes du monde. Les participants ont apporté leur soutien à l’appel de la Résistance.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 juin 2009

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here