vendredi, décembre 2, 2022

26 exécutions en Iran

En dressant des potences sur les places publiques du pays, les mollahs veulent renforcer le climat de terreur et d’oppression

 

CNRI – Le régime inhumain des mollahs a pendu cinq détenus dans le parc Mehrvazi de la ville de Yassoudj, (sud-ouest de l’Iran), et un autre détenu dans la ville de Semnan, (est de Téhéran) le 27 décembre. Sept pendaisons le 20 décembre à la maison d’arrêt centrale d’Ispahan (centre de l’Iran), une pendaison le 17 décembre à Kachan et une autre à Semnan (centre de l’Iran), trois exécutions le 16 décembre à Oroumieh (nord-ouest), trois exécutions dont celle d’un ressortissant pakistanais le 8 décembre à la maison d’arrêt centrale de Zahedan (sud-est), et trois pendaisons dont une femme le 3 décembre à Kermanchah constituent les exécutions officiellement annoncées de ces trois dernières semaines. Cependant les informations sur la plus grande partie des exécutions ne sortent jamais des prisons.

Le 20 novembre, en raison des conditions effroyables sévissant en prison de Mahabad (ouest) et de multiples tortures, Chourech Aldo, un détenu kurde de 35 ans, s’est suicidé dans sa cellule. La dictature vient également de condamner à mort six détenus dans la ville de Salmas (nord-ouest).

Confronté à la montée des crises dans le pays et sur le plan international, le régime des mollahs cherche à se maintenir au pouvoir par un bain de sang en créant un climat de terreur pour contenir les protestations sociales.

La Résistance iranienne appelle l’ensemble des instances internationales, en particulier le Haut Commissariat aux droits de l’homme et les rapporteurs spéciaux sur les violations des droits humains en Iran, les arrestations arbitraires, les exécutions et la torture, à intervenir de toute urgence pour mettre un terme à cette situation effroyable.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 décembre 2012
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe