lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsVingt pendaisons le 18 février en Iran

Vingt pendaisons le 18 février en Iran


Redoutant le développement de la révolte, le régime a exécuté 31 condamnés depuis le début des manifestations bakhtiaris

Pour contrer la colère populaire et la vague de protestation à travers le pays et pour intensifier le climat de terreur, le régime des mollahs a exécuté ce 18 février 20 prisonniers dans une série de pendaisons collectives dans diverses villes en Iran. Huit condamnés à la prison de Ghezel-Hessar (banlieue de Téhéran), cinq à Bandar-Abbas (sud de l’Iran), quatre à Kerman (sud) et trois à Qazvine (nord-ouest de Téhéran).

Le 17 février, quatre condamnés ont été exécutés à la prison de Nochahr et de Zandjan. Le procureur criminel du régime à Nochahr a dit que le but était de « donner un leçon pour faire peur ».

Le 15 février, deux prisonniers de 23 et 37 ans ont été exécutés en public dans le quartier Golchahr de la ville de Karadj (près de Téhéran). Le 13 février une femme de 45 ans a été exécutée à Roudbar après neuf années de réclusion. Le même jour deux condamnés ont été exécutés en public dans le quartier de Kouzeh-Gari de Chiraz (sud de l’Iran) et deux autres à la prison Vakil-Abad de Machad (nord-est de l’Iran).

Ainsi, depuis le début des protestations de la communauté bakhtiari et par crainte de voir la révolte se répandre le régime inhumain des mollahs a pendu 31 prisonniers. Le nombre des exécutions se monte désormais à 131 depuis le début de l’année 2014.

La Résistance iranienne appelle la communauté internationale, en particulier le conseil de sécurité de l’ONU, les USA et l’UE, ainsi que les défenseurs des droits humains dans le monde à intervenir rapidement contre les exécutions collectives et arbitraires qui atteignent cette année une ampleur sans précédent. Poursuivre et développer des relations économiques et politiques avec ce régime et fermer les yeux sur ce crime contre l’humanité, quel que soit le prétexte, ne peut qu’encourager le régime à poursuivre et accentuer les exécutions collectives en Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 18 février 2014

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe