vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafVigoureuse condamnation de l’agression organisée contre le camp d’Achraf

Vigoureuse condamnation de l’agression organisée contre le camp d’Achraf

ISJ, 7 janvier – Communiqué de presse – Le Comité international pour l’application de la Justice (ISJ) condamne avec vigueur l’agression organisée contre le camp d’Achraf par le régime iranien et les forces rattachées au Premier ministre irakien le 7 janvier qui a blessé 175 résidents. Il appelle à une intervention internationale, spécialement des Etats-Unis et des Nations Unies, pour mettre fin à la répression et aux crimes commis par les forces irakiennes sur ordre de Téhéran. 

L’agression criminelle s’est déroulée deux jours après que le ministre des Affaires étrangères du régime iranien se soit rendu à Bagdad, pour rappeler à Maliki l’exigence du régime d’anéantir   les résidents d’Achraf. Deux jours après, les forces irakiennes ont commencé à mettre en œuvre le désir funeste du régime.  

Les informations indiquant que l’on a empêché les blessés de recevoir des soins médicaux et que les assaillants ont eu recours à des cocktails Molotov, inquiètent plus que jamais la communauté internationale et souligne la nécessité de prendre des séries de mesures urgentes pour assurer la protection des résidents d’Achraf. A cette fin, l’ISJ réitère que :   

‐ Ceux qui ont été blessés durant l’agression du 7 janvier doivent être soignés par les forces américaines et hospitalisés dans leur établissement si nécessaire ;  

‐ Comme le souligne l’ordonnance de la justice espagnole, les crimes commis contre les résidents d’Achraf ces deux dernières années, y compris le 7 janvier, constituent des crimes de guerre et des crimes contre la communauté internationale et les responsables doivent être jugés et sanctionnés. Cela comprend les autorités irakiennes et iraniennes concernées dans la hiérarchie des prises de décision ;  

‐ Les forces américaines, sur la base de leurs obligation vis-à-vis des résidents d’Achraf, doivent prendre en charge la protection des Achrafiens et ne pas permettre qu’une plus grande catastrophe humanitaire ne survienne ;  

‐ L’ONU doit installer une équipe d’observateurs à Achraf immédiatement.  

Le monde d’aujourd’hui ne tolérera pas le silence et l’inaction vis-à-vis des crimes commis contre les 3 400 personnes sans défense à Achraf. La prévention des violations systématiques des droits de l’homme est le devoir de tout pays et met en avant les obligations des Etats-Unis vis-à-vis des résidents d’Achraf.  

Alejo Vidal-Quadras  
Président de l’ISJ  
Vice-président du Parlement européen  

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe