samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireUSA : Des sanctions pour l’Iran après deux avertissements de l’ONU

USA : Des sanctions pour l’Iran après deux avertissements de l’ONU

USA : Des sanctions pour l’Iran après deux avertissements de l’ONUDe Saul Hudson

Reuters – Le Conseil de Sécurité de l’ONU pourrait donner à l’Iran deux chances de mettre fin à ses programmes nucléaires avant que des sanctions ne soient imposées, a déclaré jeudi l’ambassadeur américain à l’ONU, tout en reconnaissant que rassembler le soutien nécessaire pour cette stratégie serait une tâche difficile.

Les Etats-Unis peinent à surmonter la résistance à une action contre l’Iran de deux membres du conseil ayant pouvoir de veto, la Chine et la Russie, mais espèrent toujours intensifier la pression sur le programme de développement de bombes nucléaires par Téhéran, selon les Américains.

« Il s’agit d’une approche calibrée, progressive et réversible », a expliqué l’ambassadeur américain John Bolton, en faveur de mesures fermes contre l’Iran, lors d’une conférence presse.

Si l’Iran ignore la déclaration de l’ONU, qui lui demande de suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium avant la fin du mois, alors le conseil délivrera probablement un avertissement plus sévère exigeant que l’Iran se soumette à ses obligations, selon Bolton.

« Puis nous envisagerons la prochaine étape, qui pourrait bien être une résolution du Chapitre 7 qui impose des sanctions », a déclaré Bolton aux journalistes, en référence à une mesure de l’ONU ayant légalement force obligatoire en vertu de la loi internationale.

L’Iran, dont les dirigeants n’ont pas encore commenté la stratégie de Bolton, nie être en train de produire une arme nucléaire et affirme que ses programmes ont pour objectif de générer de l’électricité pour subvenir aux besoins de sa population croissante.

Les Etats-Unis, avec Bolton souvent positionné en tête du mouvement, cherchent depuis des années à renvoyer le dossier nucléaire de l’Iran devant le Conseil de Sécurité. Depuis que cet objectif a été atteint plus tôt cette année, Washington estime que le processus ne va pas assez vite.

 
Une tactique extérieure

Les Etats-Unis faisant face à un foyer de résistance au sein du conseil, Bolton a réitéré que Washington envisageait une tactique en-dehors du cadre des Nations Unies afin de faire pression sur l’Iran.

Les hauts responsables américains disent pouvoir former une coalition de nations qui soutiennent les Etats-Unis et qui désirent imposer leurs propres sanctions à l’Iran.

Le fait qu’il a fallu deux semaines d’ergotage pour que le conseil s’entende sur une déclaration de la présidence du Conseil de Sécurité exigeant que l’Iran respecte ses obligations prouve à quel point il est difficile pour les Etats-Unis de persuader les nations de cet organisme de la nécessité d’une action contre l’Iran, selon Bolton.

« Cela nous donne une idée de la difficulté de la tâche devant nous », a-t-il dit.

La Russie et la Chine ont des liens commerciaux très forts avec l’Iran mais certains diplomates affirment qu’une des raisons de cette résistance aux USA est la volonté d’écarter toute possibilité d’une action militaire dans le cas où les USA poussaient l’Iran, membre de l’OPEP, vers une confrontation en raison de ses travaux nucléaires.

Les Etats-Unis avaient demandé une action de l’ONU contre l’Irak pour ses programmes d’armes avant l’invasion du pays en 2003.

Les Etats-Unis disent se concentrer sur une solution diplomatique à l’impasse iranienne mais refusent d’exclure la possibilité d’une attaque pour venir à bout de ce qu’ils considèrent comme la plus grande menace à la stabilité du Moyen Orient.

Le conflit nucléaire vient s’ajouter aux inquiétudes autour des stocks de brut sur les marchés du pétrole et des prix mondiaux qui demeurent élevés.

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe