dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsUn film choquant sur des pendaisons publiques en Iran

Un film choquant sur des pendaisons publiques en Iran

ImagePress Association – londres – Un document choquant sur trois exécutions publiques en Iran a été diffusé à Londres par des opposants en exil.

Le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI) a montré une vidéo de 10 minutes portant, ont-ils dit, sur la peine capitale de trois jeunes hommes pour adultère.

Les trois hommes ont été pendus en étant soulevés de terre par une grue mécanique montée sur un camion.

Plusieurs des personnes invitées à visionner ce film étaient en larmes.
Le CNRI a dit qu’il s’agissait du premier film sur des exécutions en Iran à être sorti clandestinement du pays.

L’ancien député travailliste Kerry Pollard, qui a présenté la vidéo à l’association des juristes dans le centre de Londres a déclaré : « Je n’ai jamais rien vu de pareil dans ma vie et j’espère ne plus jamais le revoir.

« C’est plus que choquant – c’est une abomination.

« Je ne sais pas comment des êtres humains peuvent faire une chose pareille à d’autres êtres humains. »

Il a appelé le gouvernement et l’Union européenne a cesser ce qu’il nomme la « complaisance » avec le régime des mollahs.

Le CNRI a indiqué que les pendaisons ont eu lieu à Khorramabad, dans l’ouest de l’Iran, en août dernier.

Selon le ministère de l’intérieur, le CNRI diffuse de la propagande hostile au pouvoir et soutient les Moudjahidine du peuple (MeK), une organisation d’opposition qui cherche à remplacer les mollahs avec une république démocratique, socialiste et islamique.

Les MeK ont été interdits comme un groupe terroriste par le ministre de l’intérieur en février 2001.

Le CNRI fait campagne pour faire lever cette interdiction.

Dans la vidéo, on pouvait voir la foule, importante, avec des enfants, rassemblée pour assister aux exécutions.

La première séquence a montré comment on amenait la grue mécanique sur un pont et sa préparation pour l’exécution, avec une corde en nylon bleue attaché au bout du bras de la grue.

Les autorités ont amené le premier homme pour l’exécuter. Il portait un bandeau blanc sur les yeux.

Dans une traduction de ses paroles en arabe fournie par le CNRI, il disait : « Laissez-moi voir, enlevez-moi le bandeau des yeux.

« Attendez ! Attendez ! Enlevez-moi le bandeau des yeux. Je veux voir les gens !
« On a peut-être commis des péchés, mais on ne mérite pas d’être exécutés. »

Il a exhorté les jeunes à mener une bonne vie et à ne pas fréquenter les malfaisants, avant qu’on ne lui mette a corde au cou.

L’homme a dit que les deux autres condamnés à mort étaient innocents de tout crime.

Alors que l’homme avait toujours un bandeau sur les yeux, les chevilles attachées et les mains liées dans le dos, la grue l’a soulevé dans en l’air, des saccades ont légèrement secoué son corps.

La seconde séquence montrait un homme pendu avec une grue similaire dans un autre endroit, avec une corde rose.

Son corps a ensuite été descendu et posé sur une plaque en acier.

On ne pouvait pas distinguer les images de la troisième exécution dans la vidéo, qui, selon le CNRI, a été sortie d’Iran clandestinement ces derniers jours.

Hussein Abedini du CNRI a déclaré : « Il ne s’agit que de la pointe de l’iceberg des violations des droits de l’homme en Iran ».

Wilfred Wong de l’organisation chrétienne des droits de l’homme, Jubilee Campaign, a dit qu’il y avait eu au moins 159 exécutions en Iran l’an dernier.

« C’est le deuxième chiffre le plus élevé d’exécutions dans le monde – le premier revenant à la Chine avec une population d’1,2 milliards d’habitants et l’Iran n’en a que 60 à 65 millions », a-t-il dit.

« Il est extrêmement inquiétant qu’il y ait un nombre aussi élevé d’exécutions dans le pays. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe