vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafUn autre membre de l'OMPI est décédé à Achraf

Un autre membre de l’OMPI est décédé à Achraf

 Mohammad Ali Tatayee a été l’un des otages blessés et torturés pendant le massacre à Achraf en 2009

Le mardi 26 Juin, après avoir subit trois années de douleurs et de souffrances, M. Mohammad Ali Tatayee, l’un des résidents blessés et pris en otages lors du massacre de juillet 2009 à Achraf, vient de déceder.

M. Tatayee, né en 1954, fut réfugié politique en Angleterre. Il est décédé suite à une intervention chirurgicale au cerveau, à l’hôpital de Bakouba situé dans la capitale de la province de Dyala en Irak.
Il est ainsi, la treizième victime de l’attaque criminelle contre Achraf en juillet de 2009.

M. Tatayee a été l’un des 36 otages qui ont été enlevé lors de l’attaque par les forces irakiennes et torturés à la prison près de la base de la brigade irakienne sous le commandement du colonel Muhammad Sadeq Kazim. Les otages ont ensuite été transférés vers d’autres prisons dans les villes de Khalis et de Bagdad alors qu’ils étaient en grève de la faim. Cette grève a duré pendant les 72 jours de captivité, dont les sept derniers jours en grève de la faim sèche. 

Tatayee et les autres otages sont retournés à Achraf, le 7 octobre 2009, après avoir subit de nombreuses souffrances avec des séquelles  et des blessures physiques graves. (Photos du cachot dans lequel ils étaient détenus, photo des otages en grève de la faim à la prison du renseignement à Bagdad.)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il s’agit du troisième résident d’Achraf et de liberté qui décède en deux semaines.  Ces décès son directement liés conditions inhumaines subit durant  quatre ans de blocus imposé par le gouvernement irakien et le non accès aux traitements médicaux rapides et efficaces.

Dans sa lettre du 24 février 2012, citant George Bakus (le conseiller du Premier ministre irakien), M. Martin Kobler  avait  écrit au représentant des résidents d’Achraf: « Selon le mémorandum d’entente, le gouvernement de l’Irak a la responsabilité du bien-être des résidents. Le Gouvernement de l’Iraq a l’obligation de fournir des soins de santé pour les résidents du camp en conformité avec la loi, dans un endroit où les résidents peuvent avoir un accès rapide à des médecins « .

Mais dans la pratique, ces services médicaux sont absolument inaccessibles aux résidents. Sans doute, si les habitants avaient un accès illimité aux services médicaux nécessaires et appropriées, y compris l’accès à l’hôpital et les médecins spécialisés à Erbil avec la possibilité d’être accompagné 24h/24 par leur médecin à Achraf et leurs aides-soignants , un grand nombre de ces décès auraient pu être évité.

Depuis le mois de novembre 2009, l’OMPI a demandé à la MANUI (Mission d’Assitance des Nations Unies en Irak) de transférer  M.Tatayee et de nombreux autres résidents gravement blessés vers l’Europe pour être traités convenablement.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 26 juin 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe