jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeStruan Stevenson : le rapport de HRW sur la situation des femmes...

Struan Stevenson : le rapport de HRW sur la situation des femmes irakiennes est la goutte qui fait déborder le vase

CNRI – Dans un communiqué de presse daté du 6 février, Struan Stevenson, Président de la Délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak, a affirmé : « Le rapport de Human Rights Watch, basée à New York, sur la situation des femmes irakiennes, a choqué et horrifié les membres du Parlement européen. » Ce rapport de 105 pages est rédigé sur la base des témoignages de 27 femmes et relate de nombreux cas de viols, de sévices sexuels, de tortures et de menaces de violence contre les membres de la famille des personnes accusées en Irak, y compris les enfants.

Struan Stevenson, qui a pris la parole au siège du Parlement européen à Strasbourg, a notamment affirmé :

« Le rapport de Human Watch Rights Watch contient de nouvelles révélations sur les crimes horribles contre l’humanité qui sont maintenant devenues une réalité quotidienne de la vie en Irak. Une femme qui avait été torturée par les autorités irakiennes et dont la fille a été menacée de viol a été exécutée après avoir témoigné auprès des représentants de Human Rights Watch. C’est absolument scandaleux. L’Union européenne, les Nations Unies et les États-Unis doivent cesser de ménager Nouri al-Maliki et ce dernier doit rendre des comptes pour ces crimes odieux. »
« Beaucoup de femmes interviewées par Human Rights Watch ont été raflées à cause des prétendues activités terroristes des membres masculins de leur famille. Ces femmes ont dit avoir été battues, violées ou menacées d’agression sexuelle par les forces de sécurité irakiennes pendant leur détention. »
« Ce rapport horrifiant a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Nous ne pouvons pas continuer d’être les complices de ce régime criminel. Le gouvernement américain doit cesser de fournir des armes à un gouvernement qui les utilise contre son propre peuple. L’ONU et de l’Union Européenne doivent cesser de fournir de l’aide économique au régime irakien. Nouri Al-Maliki doit rendre des comptes pour ces crimes odieux. »