mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafRassemblement à Washington contre une crise humanitaire pour les réfugiés iraniens en...

Rassemblement à Washington contre une crise humanitaire pour les réfugiés iraniens en Irak

 PRNewswire-USNewswire via COMTEX – Jeudi 17 juillet, un rassemblement s’est déroulé devant le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Washington pour donner l’alerte à propos d’une crise humanitaire menaçant près de 3500 réfugiés politiques iraniens à la Cité d’Achraf en Irak. Le rassemblement a condamné une attaque aux missiles le 4 juillet du régime iranien contre la Cité réclamant des garanties pour la sécurité de ses résidents.

 

PRNewswire-USNewswire via COMTEX – Jeudi 17 juillet, un rassemblement s’est déroulé devant le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Washington pour donner l’alerte à propos d’une crise humanitaire menaçant près de 3500 réfugiés politiques iraniens à la Cité d’Achraf en Irak. Le rassemblement a condamné une attaque aux missiles le 4 juillet du régime iranien contre la Cité réclamant des garanties pour la sécurité de ses résidents.

La Cité d’Achraf abrité près de 3500 membres de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), le principal mouvement d'opposition iranien, reconnus comme «personnes protégées» en vertu de la quatrième Convention de Genève, de la loi internationale et de la loi humanitaire internationale. Ils sont actuellement sous la protection de la force multinationale en Irak, dirigée par les forces américaines.

Selon de nombreuses informations dans les médias officiels en Iran, les forces de sécurité irakiennes, qui sont en grande partie formées par le personnel de la force terroriste Qods de l’Iran et sous son contrôle, cherchent à prendre en charge la protection de la Cité d’Achraf. Cela conduirait au massacre, à la torture, à l’extradition ou à l'expulsion forcée de ces réfugiés, créant une crise humanitaire.
 
Le rassemblement, en présence de parents et amis de la Cité d’Achraf, et des sympathisants de la Résistance iranienne, a souligné les points suivants:

1 – Les résidents de la Cité d’Achraf symbolisent la volonté du peuple iranien pour la démocratie et la souveraineté populaire. Nous assurons de notre plein appui la Cité d’Achraf et déclarons que nous serons à ses côtés jusqu'à la fin et ne permettrons pas au régime en Iran de leur nuire en aucune manière.
 
2 – Les résidents de la Cité d’Achraf sont des personnes protégées par les Conventions de Genève, le droit international, le droit humanitaire international, et le principe de non-refoulement, et doivent être protégés par la Force multinationale en Irak dirigée par l'armée américaine. En plus de ce statut reconnu par les forces américaines, selon les experts en droit international les plus crédibles, cette responsabilité incombe aux forces américaines tant qu’elles restent en Irak.
 
3 – Selon le droit international, la sécurité des résidents de la Cité d’Achraf ne peut être transférée à une autre autorité, et doit rester sous la responsabilité de l’armée des États-Unis.
 
4 – Le CICR est un des principaux exécutants des Conventions de Genève et du droit international humanitaire, et doit rappeler à l’armée américaine le caractère non-transférable de ses obligations concernant la sécurité de la Cité d’Achraf, et ne pas laisser le régime iranien violer les droits des résidents d'Achraf.
 
5 – Nous demandons à la force multinationale, au gouvernement irakien et à la communauté internationale, en particulier au CICR, de condamner les attaques aux missiles contre la Cité d’Achraf. Nous demandons également à l'armée américaine de prendre des mesures spéciales afin de prévenir de futures attaques.
 
6 – Nous souhaitons remercier chaleureusement le peuple iraquien, en particulier les résidents de la province de Diyala, pour son appui inconditionnel à la Cité d’Achraf malgré toutes les pressions et les restrictions.
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe