mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireNucléaire: l'Iran continue à défier le monde, estime Miliband

Nucléaire: l’Iran continue à défier le monde, estime Miliband

Agence France Presse – L’Iran continue à défier la communauté internationale avec ses ambitions nucléaires, malgré un rapport américain affirmant que Téhéran a cessé son programme militaire, a déclaré mercredi le ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband.

L’attitude de défi de Téhéran a contraint les grandes puissances à chercher une troisième résolution du Conseil de sécurité de l’Onu en vue de sanctions si l’Iran refuse de suspendre son programme d’enrichissement d’uranium, a dit le ministre.

"Cette attitude de défi persiste", a-t-il déclaré à la presse après des discussions avec le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi. "Je pense que nous sommes parvenus à établir et à développer beaucoup de points d’entente" avec Pékin sur la question nucléaire iranienne, a-t-il ajouté.
 
Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu – Grande-Bretagne, France, Chine, Russie et Etats-Unis – ainsi que l’Allemagne ont mené l’effort international pour répondre aux ambitions nucléaires de l’Iran.

"Nous étions tous les deux présents à New York en septembre quand le groupe a dit qu’il fallait une +issue positive+ aux pourparlers entre l’AIEA (l’Agence internationale à l’énergie atomique) et aux pourparlers menés par (Javier) Solana", a poursuivi le chef de la diplomatie britannique.

"Sans cette issue positive il y aura une autre résolution et la source de cette résolution en vue de sanctions est le défi posé par l’Iran à la communauté internationale en ce qui concerne l’enrichissement de l’uranium", a relevé le ministre britannique.

M. Yang avait souligné plus tôt mercredi que l’Iran et l’AIEA devaient intensifier leurs discussions concernant le programme nucléaire de Téhéran pour tenter de sortir de l’impasse actuelle.

Pékin privilégie une "stratégie à double voie", négociations et sanctions, a-t-il indiqué lors d’une discussion au centre de recherche sur les Affaires internationales Chatham House.

Mais il a refusé de dire si Pékin soutiendrait une nouvelle résolution de l’ONU renforçant les sanctions contre Téhéran. Depuis le début de l’affaire du nucléaire iranien, la Chine a toujours été réticente aux sanctions contre l’Iran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe