mardi, janvier 31, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafMise en scène ridicule d’un agent de la Force Qods à l’université...

Mise en scène ridicule d’un agent de la Force Qods à l’université de Bagdad face à la colère et l’indignation internationales après le massacre d’Achraf

 Massacre à Achraf – No. 91

 Envoi de six agents de la force Qods et du Vevak en Irak en relation avec la question des otages et l’attaque sur Achraf

L’ambassade du régime des mollahs à Bagdad et le premier ministre irakien cherchent à mettre en place une mise en scène ridicule à l’université de Bagdad le 16 novembre intitulée : “Le nouvel Irak et les crimes de l’organisation terroriste du peuple”.  Tenu par Nafeh al-Issa, un agent connu de la Force terroriste Qods, cet événement cherche à contrer la colère et l’indignation internationales soulevées par le massacre, les exécutions collectives et les rapts à Achraf.

Une fois de plus, ils essaient de faire croire que l’OMPI tue ses propres membres et le peuple irakien pour travestir le massacre du 1er septembre en conflit interne. Ils veulent annoncer la découverte de charniers à Achraf en plus des exécutions groupées internes. Des écrivains et intellectuels irakiens invités à cette mise en scène ont renvoyé leur carton d’invitation et refusent d’y participer.

 

Par ailleurs, selon des informations reçues de l’intérieur du régime des mollahs, six agents de la Force Qods et du ministère du Renseignement (le Vevak) sont arrivés le 13 novembre en Irak pour neutraliser les vives protestations et critiques aux USA qui ont visé Maliki pour ses crimes contre l’humanité à Achraf. Ils vont eux aussi monter des mises en scène.

Via ces mesures stupides, tout comme l’enquête factice de Maliki sur le massacre d’Achraf, le régime des mollahs et le pouvoir irakien cherchent à justifier les atrocités précédentes pour préparer la voie à davantage de crimes. Le communiqué 86 du CNRI du 1er novembre 2013, révélait les conclusions de la soi-disant enquête du comité de Maliki, pétri de fabrications et de mensonges à la Goebbels et qu’il avait emmenée aux USA ; il faisait passer les 42 survivants du massacre et les otages pour les auteurs du carnage.

Dans une mesure similaire, le 30 juin 2011, le ministre irakien de la Défense avait présenté 4 agents du Vevak comme d’anciens membres de l’Ompi pour justifier les crimes contre l’humanité du 8 avril. Mohammed al-Askari, porte-parole de Maliki au ministère de la Défense et un accusé des atrocités du 8 avril, avait déclaré dans un mensonge : “De nombreux habitants d’Achraf sont retenus par leur direction par la force et la menace (…) 58 membres de l’OMPI ont fui, la plupart sont des dirigeants.”

Nafeh al-Issa qui a par le passé rassemblé d’innombrables fois des agents aux ordres du régime iranien et recouru à des attaques et agressions contre Achraf. Comme le dénonce le CNRI dans un communiqué le 2 janvier 2011 : « Nafeh Issa a été recruté par la Force Qods en 2006. Il se rend en Iran plusieurs fois par an pour y recevoir instructions et salaire. Ses contacts à l’ambassade du régime s’appellent Nasseri et Ali Reza Nobakht, des agents de la Force Qods et du Vevak. En 2010, le régime a mis en œuvre de nombreux plans contre Achraf via Nafeh Issa, et qui ont coûté 600.000 dollars. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 15 novembre 2013

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe