lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafLes sympathisants de l’OMPI en Iran ont commémoré les 52 martyres massacrés...

Les sympathisants de l’OMPI en Iran ont commémoré les 52 martyres massacrés en 2013 au camp d’Achraf en Irak

Les sympathisants de l’OMPI en Iran ont commémoré les 52 martyres massacrés en 2013 au camp d’Achraf en Irak

CNRI – Les sympathisants de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) en Iran ont organisé des cérémonies pour commémorer les 52 martyres assassinés dors du massacre du 1er septembre 2013 au camp d’Achraf en Irak.

Les familles des martyrs et les sympathisants de l’OMPI en Iran ont organisé la semaine dernière deux cérémonies commémoratives à Téhéran et à Qazvin (ville située au nord-ouest de la capitale iranienne).

Par ailleurs, les partisans de l’OMPI ont collé des affiches à la mémoire de ces 52 martyrs sur les murs dans les rues, dans les cabines téléphoniques et dans d’autres lieux publics dans des villes en Iran.

Le 1er septembre 2015 a marqué le deuxième anniversaire du massacre perpétré au camp d’Achraf. Cinquante-deux dissidents iraniens désarmés et sans défense, tous membres de l’OMPI, le principal groupe d’opposition iranien, ont été assassinés, alors que septe autres dissidents iraniens, dont six femmes, ont été enlevés par les forces irakiennes à la demande du régime des mollahs au pouvoir en Iran.

Le massacre du 1er septembre 2013 a été perpétré par des forces spéciales sous ordre de l’ancien Premier ministre d’Irak, Nouri Al-Maliki. La plupart des victimes ont été exécutées par des balles tirées vers leur tête ou leur poitrine, alors que leurs mains étaient ligotées derrière le dos. Les personnes blessées lors de ce raid et transférées vers une clinique à l’intérieur du camp, ont ensuite été assassinées sur leur lit d’hôpital.

Toutes les victimes de ce massacre étaient des « personnes protégées » en vertu de la Quatrième Convention de Genève. Le gouvernement des Etats-Unis et l’ONU s’étaient engagés à assurer la protection de ces personnes.

A l’occasion du deuxième anniversaire du massacre du camp d’Achraf, plusieurs prisonniers politiques iraniens, dont Ali Moezzi, ont envoyé depuis leur lieu de détention en Iran des messages dans lesquels ils ont rendu hommage aux victimes de cette tuerie.

Au cours des deux dernières années, le leader de l’opposition iranienne, Maryam Radjavi, a appelé à plusieurs reprises le Secrétaire général des Nations Unies et le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme de l’ONU à mener une enquête indépendante et exhaustive sur le massacre du 1er septembre 2013 au camp d’Achraf, à traduire les auteur de ce massacre devant la justice et ne pas permettre à Nouri Al-Maliki et à Ali Khamenei (le guide suprême du régime iranien) de faire oublier ce crime contre l’humanité.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe