samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes hauts dirigeants du régime iranien reconnaissent le rôle déterminant d’Hamedani dans...

Les hauts dirigeants du régime iranien reconnaissent le rôle déterminant d’Hamedani dans la répression en Iran et le massacre de la population syrienne

Les hauts dirigeants iraniens reconnaissent le rôle d’Hamedani dans la répression intérieure et le massacre de la population syrienne

Un chef pasdaran : Sans Hamedani les soulèvements de 2009 auraient été durs à maîtriser, Damas serait tombée et le sort du régime aurait été différent

CNRI – Quelques jours après la mort d’un important commandant des pasdaran, Hossein Hamedani, en Syrie, de hauts dirigeants du régime iranien dévoilent l’un après l’autre l’étendue des crimes du régime des mollahs en Syrie et le rôle d’Hamedani dans la répression et le massacre du peuple iranien et des Moudjahidine du Peuple d’Iran, ainsi que lors de la répression des soulèvements de 2009. Ces dirigeants soulignent également le coup dur subit par Téhéran avec la mort d’Hamedani.

 

« La création de (la milice) du Bassij, des Gardiens de la Révolution et de la Brigade Ansar al-Hossein ne représente qu’une partie des services qu’il a rendus à l’état. Son travail pour établir la sécurité à Téhéran et dans d’autres parties du pays, en particulier en 2009, a fait échouer l’insurrection… sans l’analyse et la gestion d’Hamedani lors des soulèvements de décembre 2009, il aurait été bien plus difficile de juguler la révolte… il a également joué un rôle important contre l’OMPI dans les premières années après la révolution de 1979 », a déclaré le chef des Pasdaran, Mohammad Ali Jafari, à l’enterrement d’Hamedani.

« Après la rébellion de 2009 et suite à l’échec de l’insurrection, actif et soucieux, il s’est volontairement rendu en Syrie. La Syrie est la ligne de défense de la révolution islamique (entendre le régime des mollahs). Sans Hamedani, Damas, et par conséquent tout le front de la révolution islamique, seraient tombés… et qui sait ce qu’il serait advenu de la révolution islamique », a ajouté Jafari sur le rôle d’Hamedani en Syrie (les médias officiels, 20 octobre 2015).

L’ancien chef pasdaran, Mohsen Rezaie, a également mentionné le rôle crucial d’Hamedani en Syrie et l’importance stratégique du dictateur syrien pour la survie du régime des mollahs. « La raison pour laquelle Hamedani a été tué en Syrie est claire, c’est pour que l’insécurité n’atteigne pas Téhéran. Les gens ne devraient pas demander pourquoi il a été tué en Syrie. Hamedani y était pour assurer la sécurité de l’Iran… Hamedani a participé à 80 opérations en Syrie. Il a inauguré la caserne Hazrat Zeinab à Damas et a formé 40 à 50 000 syriens », a-t-il affirmé. (Médias officiels, 11 octobre).

Pendant ce temps, Ali Khamenei usait de son art habituel de la tromperie en justifiant la mort d’Hamedani à Alep, à des centaines de kilomètres de Zeinabiya (à Damas, où le régime prétend que ses envoyés protègent des sites religieux sacrés), affirmant qu’il a été « tué en défendant des sanctuaires religieux près de Damas. »

« Si des hommes comme Hamedani ne prennent pas position en Syrie, l’insécurité et l’instabilité parviendront à nos frontières », a affirmé Ali Chamkhani, chef du Conseil Suprême de la Sécurité Nationale du régime, dans des remarques visant à justifier le fait que les mollahs dépensent des milliards pour maintenir le régime d’Assad au pouvoir.

« Une grande partie des services rendus par Hamedani pour renforcer l’axe syrien ne peuvent être rendus publics », a affirmé l’ancien chef pasdaran Rahim Safavi.

Hassan Rohani, le soi-disant président modéré du régime, a loué cet assassin du peuple syrien comme un « commandant courageux » et a décrit sa mort comme « une grande perte et une profonde douleur » pour le régime des mollahs.

Hashemi Rafsanjani, président du « Conseil de discernement » du régime, a pour sa part affirmé que la mort d’Hamedani était une perte majeure pour les Pasdarans.

Secrétariat du Conseil National de la Résistance Iranienne
Le 12 octobre 2015

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe