lundi, février 6, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafLe régime des mollahs et le gouvernement irakien réagissent à l’appel international...

Le régime des mollahs et le gouvernement irakien réagissent à l’appel international de retour à Achraf

La justice irakienne instrumentalisée pour prononcer de faux jugements de confiscation de terres de villageois par l’Ompi

A la suite de l’attaque à la roquette sur Liberty, les appels de la communauté internationale pour le retour des habitants à Achraf, leur foyer de 26 ans, se multiplient. Le Congrès américain, le Parlement européen, des organisations internationales de premier plan et des personnalités éminentes soutiennent cette demande légitime pour assurer un minimum de sécurité aux habitants. Aussi, pour neutraliser ce mouvement international, la dictature religieuse en Iran et son gouvernement inféodé en Irak cherchent, dans un scenario absurde et répétitif, à instrumentaliser la justice irakienne pour obtenir de faux jugements afin de prétendre que le terrain sur lequel est situé Achraf appartient à des paysans et des villageois irakiens, et a été confisqué par l’Ompi. L’étape suivante est de d’attaquer Achraf pour commettre un quatrième massacre.

Dans un communiqué date du 5 mars 2013, la résistance iranienne ann

onçait que la menace manifeste de Kobler comme quoi le gouvernement irakien suivrait la “voie légale”, et que cela indiquait un 4e massacre.

A cet effet, l’ambassade des mollahs assistée par  le gouvernement irakien et des agents locaux de la force Qods, ont déposé des plaintes truquées contre l’OMPI via des habitants du village de Cheikh Chonaif, pour tenter d’obtenir un faux jugement d’un tribunal de la région de Khalis indiquant que l’Ompi a exproprié des paysans de leurs terres et qu’elle doit les leur rendre et les dédommager financièrement.

Or, l’OMPI a officiellement reçu la base Achraf en 1986, qui jusque là appartenait au ministère irakien de la Défense. Avant la mise en scène du régime iranien et du gouvernement Maliki, personne n’avait jamais fait la moindre réclamation.

Des témoignages déposés il y a déjà quelque temps par des habitants de Cheikh Chonaif, indiquent qu’en 1974, soit douze ans avant l’arrivée de l’OMPI en Irak, le ministère de la Défense avait payé en liquide le terrain acheté aux villageois, ou échangé leurs propriétés avec d’autres. Quoi qu’il en soit, ceci n’a strictement rien à voir avec l’Ompi qui n’a jamais confisqué la terre de personne.

Des documents officiels concernant cet échange existaient à la Chambre de l’Agriculture de Baquba. Cependant, Uday Khedran, le gouverneur de Khalis qui est un agent bien connu de la Force Qods, a détruit les documents et forcé la Chambre de Baquba à démentir l’échange en réponse à une question de la justice.

La Résistance iranienne met à nouveau en garde contre ces manœuvres et ces mises en scène du régime des mollahs et du gouvernement de Maliki sur une prétendue confiscation de terrain pour empêcher le retour des habitants de Liberty à Achraf et considère qu’il s’agit d’un prélude à une nouvelle attaque d’Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 mars 2013