dimanche, janvier 29, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafLe Parlement irakien devrait constituer une commission d'enquête sur Achraf, selon un...

Le Parlement irakien devrait constituer une commission d’enquête sur Achraf, selon un ancien officiel de Diyala

CNRI – L’ancien président du conseil de la province de Diyala en Irak a appelé à la levée des restrictions pesant sur les résidents du camp d’Achraf, tout en exhortant le Parlement à former une commission d’enquête pour se rendre sur place et étudier les effets du blocus.

Dans une interview avec l’agence de presse irakienne, Ebrahim Bajelan a déclaré : «J’ai signalé et le ferai encore que combattre des êtres humains de cette manière ne fait pas partie de l’éthique ni de la tradition des Irakiens. Je demande la création d’un comité formé par tous les groupes parlementaires pour  enquêter sur la situation des résidents d’Achraf, visiter le camp et aider à lever immédiatement le siège. »

Bajelan a ajouté : « Nous devons respecter les résidents d’Achraf, respecter leurs droits et s’assurer que les médicaments et la nourriture sont autorisés à entrer dans le camp. Quand nous étions au conseil provincial de Diyala, nous avons respecté la décision de l’ONU de ne pas déplacer les membres de l’OMPI d’Achraf, nous avons formé un comité (composé du parti islamique, de la coalition chiite et de la liste kurde), et visité le camp où nous avons rencontré les officiels. Nous avons inspecté l’ensemble du camp et n’y avons même pas trouvé une seule balle. « 

Il a souligné que refuser des soins médicaux et des médicaments aux Achrafiens est indigne des valeurs humanitaires et viole la Charte des Nations Unies dont l’Irak est signataire.

Le quotidien irakien al-Dastour s’est fait l’écho de cette intervention, disant  qu’ Ebrahim Bajelan a demandé la levée immédiate du blocus  d’Achraf.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe