mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafLe Parlement européen appelle l'Irak à libérer immédiatement les 7 otages iraniens...

Le Parlement européen appelle l’Irak à libérer immédiatement les 7 otages iraniens enlevés du camp d’Achraf

Communiqué de presse des « Amis d’un Iran Libre », Strasbourg, 10 octobre 2013

Cet après-midi, 10 octobre 2013, le Parlement européen, dans sa séance officielle à Strasbourg, a adopté une résolution sur « les récentes violences en Irak », condamnant fermement « l’attaque sur le camp d’Achraf le 1er septembre 2013, par les forces irakiennes qui ont tués 52 réfugiés iraniens et enlevé 7 personnes, dont 6 femmes qui, comme indiqué par la Haute Représentante Catherine Ashton, sont censés être détenus à Bagdad, et appelle à leur libération immédiate et inconditionnelle ».

L’eurodéputé du centre-droit PPE, Alejo Vidal- Quadras, Vice-président du Parlement européen, a déclaré : « Je me félicite de l’adoption de cette résolution qui a été soutenue à l’unanimité par tous les groupes politiques du Parlement. J’exhorte l’Irak à cesser sa campagne de terreur violente contre les 3000 membres de l’opposition démocratique iranienne au camp Liberty et à libérer les 7 membres de l’OMPI qui ont été enlevés par les forces irakiennes le mois dernier. »

L’eurodéputé Struan Stevenson, qui préside la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak (groupe CRE) a affirmé : «Cette résolution est un avertissement pour le gouvernement irakien. Si les sept otages ne sont pas libérés, l’UE ne traitera plus comme par le passé avec le gouvernement Maliki et nous utiliserons toutes les mesures pour restreindre les relations commerciales de l’Europe avec Bagdad. »

Struan Stevenson a ajouté : « La brutalité des forces irakiennes le 1er septembre, agissant sur les ordres directs du premier ministre, a atteint un nouveau degré sans précédent de barbarie et de violence. Si Maliki facilite maintenant l’assassinat ou la déportation de ces otages en Iran, il devra faire face à une réaction qu’il regrettera à jamais. Nous exhortons l’ONU à installer des équipes d’observateurs et des unités de casques bleus à l’intérieur du camp Liberty jusqu’à ce que le transfert de tous les habitants vers des pays tiers sûrs soit accompli. L’ONU devrait également lancer une enquête indépendante sur le récent massacre à Achraf. » L’euro député conservateur a également exprimé sa profonde inquiétude pour des centaines d’Iraniens qui sont en grève de la faim dans le monde depuis plus de 40 jours, en solidarité avec les sept otages détenus par Maliki à Bagdad.

L’eurodéputé Louis Michel, ancien vice-président de la Commission européenne et ancien Vice-premier ministre de Belgique (libéral-démocrates – ALDE), s’est félicité de l’adoption de la résolution d’aujourd’hui et a déclaré : « Le Parlement européen a rendu absolument clair que nous n’allons pas tolérer un tel comportement inhumain du gouvernement irakien envers les opposants iraniens. Nous appelons à une enquête internationale indépendante pour ce crime contre l’humanité.  Ceux qui sont responsables du massacre de 52 membres sans défense de l’OMPI à Achraf doivent être traduits en justice. L’Irak doit libérer ces sept otages immédiatement. »

 

L’eurodéputé Stephen Hughes, premier vice-président du groupe socialiste et démocrate (S & D) a déclaré : « Comme l’a dit la baronne Ashton et comme l’a aussi répété la résolution, nous savons que les otages sont détenus par les forces de Maliki en Irak. Ils doivent être libérés immédiatement. Nous n’acceptons rien de moins. Nous regrettons que les Etats-Unis soient aussi silencieux sur cette question. C’est une honte que le gouvernement américain ne fasse pas ce qu’il devrait faire pour libérer ces otages. C’est aussi un scandale que Ban Ki -moon ait appelé l’Irak à enquêter sur l’attaque quand il est clair que les Irakiens sont eux-mêmes derrière ce massacre. »

L’eurodéputé José Bové (Verts) a déclaré : « Le Parlement a dit de façon très claire aujourd’hui qu’il condamne le récent massacre à Achraf et que les 7 otages doivent être libérés immédiatement. Si l’Irak ne se soumet pas à cela, alors l’Europe imposera des sanctions au gouvernement irakien. »

L’eurodéputé Søren Søndergaard (Gauche unitaire européenne – Gauche verte nordique) a demandé à Mme Ashton de transmettre le message fort du Parlement au gouvernement irakien de libérer les 7 otages.

Struan Stevenson, eurodéputé
Président la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak
Président de l’intergroupe des Amis d’un Iran libre au Parlement européen

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe