dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafLe Parlement de l’Etat de Nouvelle-Galle du sud (Australie) apporte son soutien...

Le Parlement de l’Etat de Nouvelle-Galle du sud (Australie) apporte son soutien à l’opposition iranienne

CNRI – Le parlement de l’Etat de « NEW SOUTH WALES » (sud-est de l’Australie) a approuvé une résolution de soutien à l’opposition iranienne. Cette résolution a été proposée le 2 décembre par David Shoebridge, le Président du groupe parlementaire des verts.

Le texte de cette résolution

Le Parlement de Nouvelle-Galle du sud note que :
 
(a) les membres de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) continuent de souffrir d’une crise humanitaire au camp d’Achraf, situé dans la province de Diyala en Irak,
 
(b) en septembre 2013, les forces de sécurité irakiennes ont massacré 52 membres de l’OMPI au camp d’Ashraf et ont arrêté six femmes et un homme qui n’ont pas encore été libérés,

(c) la majorité des réfugiés du Camp Achraf ont été déplacés vers un autre camp connu sous le nom de camp Liberty, et ceux qui sont restés au camp d’Achraf sont exposés au risque d’extradition vers l’Iran,
 
(d) 2500 personnes vivant au camp Liberty observent une grève de la faim depuis le massacre du 1er septembre 2013,
 
(e) depuis le 19 septembre 2013, au moins six Australiens observent une grève de la faim devant les locaux du ministère des Affaires étrangères à Melbourne pour protester contre l’inaction du gouvernement fédéral à l’égard du massacre perpétré au camp d’Achraf.
 
2. Le Parlement demande à tous les élus de :
 
(a) prendre en considération les revendications des Australiens engagés dans une grève de la faim à Melbourne afin d’attirer l’attention sur le massacre perpétré au camp d’Achraf et les problèmes de sécurité des réfugiés politique iraniens détenus en Irak,
 
(b) demander au gouvernement fédéral d’exiger :
(i) que le gouvernement irakien protège la sécurité de ceux qui restent au camp d’Achraf et garantir que ces personnes ne seront pas extradées en Iran,
(ii) le déploiement d’observateurs des Nations Unies au camp Liberty et au camp d’Achraf, accompagnés par les troupes des Nations Unies,
(iii) la libération immédiate des sept Iraniens détenus par le gouvernement irakien,
(iv) la nomination d’un représentant au Conseil de sécurité des Nations Unies pour enquêter sur l’attaque du 1er septembre 2013 et rechercher une solution pérenne et juste pour la réinstallation des résidents du camp d’Achraf et du camp Liberty.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe