jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafLe n°2 des pasdarans en Iran se lamente sur la position de...

Le n°2 des pasdarans en Iran se lamente sur la position de l’OMPI

 

Massacre à  Achraf – N° 34

Démonstration de force grotesque et lamentations du n°2 des pasdaran sur la position de l’OMPI : Le massacre à Achraf est un acte stratégique dans les événements régionaux dont les conséquences vont au-delà de celles de l’opération Mersad

Les sanctions et la réduction de notre coopération avec le monde, résultent des révélations de l’Ompi sur le projet nucléaire. Les USA l’ont retirée de la liste terroriste et lui ont donné un bureau à Washington. Ils sont devenus officiels dans l’UE et le sous secrétaire d’Etat américain a annoncé qu’il les protégera.  

Le général des pasdaran Hossein Salami, n°2 du corps des gardiens de la révolution en Iran, abordant le massacre et les exécutions collectives à Achraf, a carrément reconnu la place qu’occupe l’OMPI et la crainte du régime d’être renversé par la Résistance iranienne. Tout en qualifiant les coupeurs de gorges de Maliki et la force terroriste Qods de “jeunesse irakienne”, il a déclaré : “Un des incidents de la semaine dernière qui aura une vaste importance stratégique dans les événements régionaux, c’est l’attaque par la jeunesse irakienne du camp d’Achraf et la mort de nombreux cadres majeurs et membres du Conseil de direction des Monafeghine [terme péjoratif du régime pour l’Ompi]. Cette opération, en termes de conséquences, est plus importante que de nombreuses autres opérations précédentes et ses effets sur la vitalité du groupuscule des Monafeghine vont au-delà de ceux de l’opération Mersad.”

Expliquant la torture psychologique des Achrafiens par les agents du Renseignement (Vevak), qu’il appelle « le peuple musulman d’Irak », Salami raconte : « Il y a environ deux ans (…)il y avait des foules qui se rassemblaient tous les jours contre les Monafeghine devant le camp d’Achraf, jusqu’à  ce que le gouvernement irakien, sous la pression du peuple, a été forcé de transférer 3000 des Monafeghine, soit près de toute leur population, à la base de Liberty à Bagdad. »

Le n°2 des pasdaran d’un régime iranien aux abois, a déclaré dans une démonstration de force grotesque: « 52 des principaux cadres et membres de poids de l’OMPI ont été tués, ce qui signifie que 50% des principaux cadres de la direction de l’Ompi ont été éliminés ; une question au-delà du niveau de tolérance de ce groupuscule »

Incapable de cacher sa rage et sa rancœur sur la révélation par la Résistance iranienne du projet atomique du régime des mollahs, il a ajouté : “Ce sont eux qui ont mêlé des informations documentées à de fausses informations pour créer un climat irréaliste, imaginaire et fabriqué sur le plan international à propos de nos activités nucléaires. Ce qui aujourd’hui affecte la nation iranienne à cause des sanctions et de la réduction de notre coopération avec le monde, résulte de leur trahison contre la nation iranienne.” Plus loin, Salami déplore amèrement que “les USA les ont retiré de la liste des pays [organisations] qui soutiennent le terrorisme et leur ont donné un bureau à Washington. Ils sont devenus officiels dans l’UE et juste aujourd’hui, le Sous-secrétaire d’Etat américain a appelé Maryam Radjavi pour lui exprimer sa peine et lui annoncer qu’ils les protégeront. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 septembre 2013

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe