mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: AchrafL’ONU demande à l’Irak de révéler le lieu de détention de 7...

L’ONU demande à l’Irak de révéler le lieu de détention de 7 dissidents iraniens

L’agence Associated Press a rapporté le lundi 9 décembre qu’un groupe d’experts indépendants de l’ONU a exhorté l’Irak de révéler le sort de 7 membres d’un groupe de dissidents iraniens enlevés au mois de septembre.

Le groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires de l’ONU a publié un communiqué dans lequel il dit : « Nous appelons le gouvernement de l’Irak à accélérer les investigations pour révéler les informations sur le sort de ces individus et sur leur lieu de détention. »

Les experts de l’ONU affirment : « C’est impossible que quiconque entre dans le camp d’Achraf sans la coopération des forces irakiennes. »

Les experts de l’ONU ont également souligné le caractère brutal de cette attaque.

Il a été rapporté que toutes les victimes de cette attaque ont tuées des suites des blessures causées par des balles tirées principalement dans la tête ou la nuque. Certaine victimes avaient leurs mains ligotées. Certaines autres  qui avaient été dans un premier temps blessées ont été tuées lors de leur transfert vers des centres de soins médicaux.

« Le droit international exige clairement que les gouvernements étudient toutes les allégations de meurtres d’une manière rapide, efficace et impartiale, indépendamment de l’identité de l’auteur des meurtres » précise Christof Heyns, le rapporteur spécial de l’ONU sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires.

Au mois d’octobre, Bernard Kouchner, ancien ministre des affaires étrangères de la France, et Sid-Ahmed Ghozali, ancien ministre des affaires étrangères de l’Algérie, avec Tahar Boumedra, ancien fonctionnaire de l’ONU en Irak, ont rencontré ce groupe de dissidents à Genève et ont demandé une enquête internationale approfondie.

Shahin Ghobadi, un porte-parole du groupe, a dit le lundi que le Secrétaire Général de l’ONU, le Conseil de Sécurité et la mission de l’ONU en Irak (UNAMI) doivent maintenant demander à l’Irak « d’assumer ses responsabilités et libérer les otages immédiatement. »

Reuters a rapporté : « Un groupe d’experts de l’ONU a demandé à l’Irak d’enquêter rapidement sur la disparition de 7 dissidents iraniens, enlevés au mois de septembre, après une attaque meurtrière au camp d’Achraf situé près de Bagdad. »

Reuters ajoute : « La semaine dernière, un officiel haut placé du gouvernement irakien a nié les allégations selon lesquelles les forces de sécurité irakiennes ont été impliquées dans ces violences. Mais le groupe de travail sur les disparitions forcées et involontaires de l’ONU a dit : « Nous appelons le gouvernement irakien à accélérer les investigations afin de révéler le sort de ces individus et leur lieu de détention. »

Ce groupe de travail de l’ONU a ajouté : « Un moment donné, les forces irakiennes avaient admis qu’elles détenaient 7 dissidents iraniens. »