mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceL’entretien de Vice-Président du parlement européen avec Maryam Radjavi à Auvers sur...

L’entretien de Vice-Président du parlement européen avec Maryam Radjavi à Auvers sur Oise

Maryam Radjavi CzareneckiCNRI – Monsieur Ryszard Czarnecki, Vice-président polonais du Parlement européen a rencontré Maryam Radjavi à son domicile à Auvers-sur-Oise.

Tout en condamnant les violations des droits de l’homme et surtout les exactions systématiques et brutales contre les femmes en Iran, le Vice-président du Parlement européen a déclaré que la manière du régime iranien de traiter son peuple et surtout les femmes n’est pas du tout acceptable pour l’UE et surtout pour le PE.

Il a ajouté qu’il est tout à fait possible que les gouvernements occidentaux veuillent commercer avec le régime iranien mais qu’il est tout à fait condamnable de marchander sur les droits humains.

Pour Ryszard Czarnecki, c’est un mirage de croire que le régime iranien peut combattre Daech. L’Iran est un problème pour la région et il est plus que tout autre responsable de cette situation.

L’an dernier, a-t-il précisé, nous avons demandé la fin du gouvernement de Maliki en Irak et condamné sa politique. Car nous savions que cette politique allait non seulement contre l’intérêt du peuple irakien mais aussi qu’elle menait la région vers une crise.

En exprimant son soutiens à la Résistance iranienne et ses programmes, Ryszard Czarnecki a souhaité qu’avec le renversement de la dictature religieuse en Iran, la démocratie et les droits de l’homme soient instaurés en Iran, la paix et la sécurité reviennent dans la région et le phénomène néfaste de l’intégrisme et de l’extrémisme disparaissent.

En remerciant le Vice-président du Parlement européen et ses collègues pour leur défense des droits de l’homme et de la démocratie en Iran, Maryam Radjavi a annoncé que dans la situation actuelle où malheureusement certains gouvernements occidentaux ignorent les valeurs et les droits humains, et sans penser à la paix ni à la sécurité veulent marchander avec le fascisme religieux au pouvoir en Iran , les efforts de Parlement européen s’inscrivent dans la ligne d’une politique ferme, basée sur des principes est plus importante que jamais.
Ce n’est qu’avec cette politique qu’on peut déraciner l’intégrisme effréné des mollahs iraniens et le terrorisme engendré par leur doctrine.