mercredi, avril 17, 2024
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceTony Clement parle d'un avenir presque radieux pour l'Iran

Tony Clement parle d’un avenir presque radieux pour l’Iran

« Je sais que l’Iran vit des moments terribles et que des gens risquent leur vie tous les jours dans des centaines de communautés pour un avenir meilleur », a souligné Tony Clement, ancien député et ministre canadien, dans son discours lors d’une conférence samedi au Canada. L’événement a été suivi par des législateurs et des hommes politiques américains et canadiens de renom qui ont exprimé leur soutien au soulèvement du peuple iranien et à sa Résistance. Vous trouverez ci-dessous le texte complet du discours de l’Honorable Tony Clement, révisé et édité pour plus de clarté.

Je voudrais adresser mes salutations à tous les participants d’aujourd’hui. Mon nom est Tony Clement. Je suis un ancien membre du Parlement du Canada, ainsi qu’un ancien ministre du Cabinet, et j’aurais beaucoup aimé être parmi vous aujourd’hui en personne.

Je veux également adresser mes salutations à Madame Radjavi. Je respecte tout le travail qu’elle et son équipe accomplissent dans l’intérêt du peuple iranien. Ce que je voulais faire avec mon temps, c’est vous donner quelques pensées et quelques observations basées sur mon plus récent voyage à Achraf en Albanie, qui a eu lieu il y a environ un mois. Ce fut une expérience très enrichissante pour moi.

Je tiens à remercier tous mes hôtes, qui ont vraiment fait preuve de la plus grande courtoisie à mon égard, et il s’agissait d’un voyage personnel pour moi seul, ils ont donc consacré beaucoup de temps et d’efforts à ce voyage et m’ont permis de faire mes observations et de discuter avec une multitude de personnes.

J’ai beaucoup appris sur cette communauté qui est vraiment extraordinaire ; vous savez, quand ils ont commencé à construire cette communauté, ils ont commencé avec rien, juste les champs d’un agriculteur, et en un an, ils avaient une communauté entière avec une boulangerie et un supermarché, et avec toutes sortes de bâtiments, avec un gymnase, un mini terrain de football, toutes ces choses pour rendre la vie des gens qui sont là en tant qu’exilés plus confortable et pour leur permettre de se concentrer presque uniquement sur ce qu’ils veulent pour l’Iran, qui est une opportunité d’avoir une société démocratique pluraliste.

C’est donc ce que j’ai vu là-bas. Ce sont des femmes et des hommes, jeunes et vieux, qui travaillent, comme je l’ai dit, avec un seul esprit, pour ce seul objectif.

L’un des bâtiments que j’ai visité, bien sûr, était le musée où ils documentent les terribles atrocités du régime actuel en Iran, les chambres de torture, les privations, les tentatives pour diviser la société, toutes ces choses qui se produisent et qui ne sont vraiment pas une simple documentation du passé. C’est exactement ce qui se passe actuellement en Iran.

C’est certainement l’une des choses que j’ai retenues. Les gens là-bas sont déterminés. Ils utilisent la technologie, ils utilisent leur capacité à comprendre les communautés en Iran. Et ils comprennent parfaitement ce qui se passe en Iran aujourd’hui, et j’ai eu l’occasion d’entendre des gens à Téhéran et ailleurs, presque en temps réel.

Sur les luttes qui se déroulent en Iran en ce moment et sur la façon dont ils travaillent ensemble pour une meilleure société, je pense que cela montre que le monde, en particulier le monde occidental, peut aider l’Iran. Et quand vous regardez les choses qui sont disponibles pour nous en termes de sanctions, en termes d’aide, une société pluraliste est possible en Iran.

Et certainement, je nous encourage tous à continuer sur cette voie. Je suis donc reparti très optimiste. Je sais que l’Iran vit des moments terribles et que des gens risquent leur vie chaque jour dans des centaines de communautés pour un avenir meilleur, et je me joins certainement au CNRI. Pour que les Iraniens aient une vie meilleure que celle qu’ils ont actuellement. Je vous souhaite bonne chance dans vos délibérations d’aujourd’hui, et je suis certainement présent en esprit. Merci.