mardi, avril 23, 2024
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLa résistance iranienne dénonce la farce électorale du régime lors d’une conférence...

La résistance iranienne dénonce la farce électorale du régime lors d’une conférence de presse à Washington

La résistance iranienne dénonce la farce électorale du régime lors d’une conférence de presse à Washington

Lors d’une conférence de presse le 22 février, le bureau de représentation du Conseil national de la Résistance iranienne à Washington a attiré l’attention sur les circonstance de l’élection législative en Iran. Alireza Jafarzadeh, le directeur adjoint, a discuté de documents internes qui révèlent que de nombreux Iraniens sont enclins à boycotter l’élection du régime.

Jafarzadeh, debant les représentants des médias internationaux, a décortiqué la stratégie électorale du régime menée par le guide suprême Ali Khamenei. Cette stratégie implique l’exclusion des factions rivales et l’élimination des personnalités clés du régime. Jafarzadeh a souligné que cette vaste purge reflète la crainte du régime de troubles internes et ses efforts pour renforcer les activités bellicistes et terroristes, qu’il juge vitales pour sa survie.

Au cours de la conférence, Alireza Jafarzadeh s’est penché sur le rôle du parlement du régime, soulignant que le Majlis fonctionne principalement comme une façade politique et juridique pour l’appareil de répression et de terrorisme du régime. Il a souligné que les actions du Parlement aboutissent généralement à l’adoption de lois et de réglementations qui aggravent encore la répression du peuple iranien, sans proposer de solutions substantielles.

Jafarzadeh a souligné la purge radicale initiée par Khamenei pendant le processus électoral, qui a conduit à l’exclusion de factions rivales et de nombreux individus qui lui étaient auparavant fidèles. Cette purge est susceptible d’éroder la base de soutien social du régime, de déstabiliser l’ensemble du système et d’exacerber les luttes de pouvoir et les tensions internes au régime. En outre, il a noté que le précédent historique suggère que de telles purges sont incapables de réprimer les soulèvements et les activités des unités de résistance des Moudjahidine du peuple d’Iran.

Jafarzadeh a également abordé les documents récemment publiés suite à la saisie des serveurs du Parlement. Il a partagé certains de ces documents lors de la conférence, dévoilant des cas de vol et de corruption au sein du corps législatif. En outre, il a attiré l’attention sur les lettres et directives émises par le Guide suprême, qui visaient à renforcer le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) et d’autres organes répressifs du régime. Il a en outre souligné les efforts du régime pour étendre ses activités terroristes et bellicistes dans la région, en particulier dans les zones maritimes, comme le soulignent ces documents.

En conclusion, Jafarzadeh a réaffirmé que le peuple iranien ne voit pas la solution et l’avenir de l’Iran dans les élections truquées orchestrées par le Conseil des Gardiens et le ministère de l’Intérieur du régime, mais dans les soulèvements, les manifestations et les activités des unités de résistance visant à renverser le régime.

Il a déclaré : « Les élections du 1er mars, les soi-disant élections, sont véritablement truquées. La majorité du public le boycottera, comme il l’a fait auparavant. La raison pour laquelle Khamenei s’est lancé dans de vastes purges est la crainte d’une répétition des soulèvements. »

Le directeur adjoint du bureau de représentation du CNRI aux États-Unis a exhorté le gouvernement américain, les pays européens et les Nations Unies à réimposer toutes les sanctions passées contre le régime, a appelé à la reconnaissance des droits du peuple iranien et des unités de résistance de l’OMPI à se défendre contre la répression et a souligné la nécessité de tenir le régime pour responsable de ses crimes contre l’humanité, du terrorisme et du bellicisme.

La conférence de presse s’est terminée par une séance de questions-réponses, permettant de mieux comprendre les questions abordées.