dimanche, juin 16, 2024
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceJacques Boutault : En soutien au mouvement révolutionnaire en cours en Iran

Jacques Boutault : En soutien au mouvement révolutionnaire en cours en Iran

« La lutte qui se déroule en ce moment peut être une lutte victorieuse si nous, démocrates du monde entier, sommes à vos côtés », a déclaré Jacques Boutault, ancien maire de 2ème arrondissement de Paris. Il participait à la grande marche des Iraniens dimanche Paris, en solidarité avec la révolution démocratique du peuple iranien. Des milliers ont apporté leur soutien au soulèvement populaire en Iran et à l’alternative démocratique du Conseil National de la résistance iranienne (CNRI) qui combat pour une république laïque, pluraliste et pour l’égalité entre les hommes et les femmes en Iran. D’éminentes personnalités européennes et des élus français, ainsi que Maryam Radjavi, ont pris la parole lors de cette manifestation organisée à l’occasion du 11 février, anniversaire du renversement de la dictature du chah par le peuple iranien en 1979.

Jacques Boutault, Fomer Mayor of Paris Second District, Vice Mayor of Central Paris

Dans son intervention, le militant d’Europe Écologie Les Verts et ancien maire du 2ᵉ arrondissement de Paris a déclaré :

« Chers amis, vous êtes des combattants de la lutte pour la démocratie et pour la liberté et c’est à ce titre que je suis avec vous. En soutien au mouvement révolutionnaire en cours en Iran pour chasser 43 ans de révolution confisquée par le clergé qui s’est assis sur la volonté du peuple pour instaurer une dictature contre le peuple.

Et la lutte qui se déroule en ce moment, peut être une lutte victorieuse si nous, démocrates du monde entier, sommes à vos côtés.

Et je voudrais en particulier ici avoir une pensée pour Mahsa Amini, martyre assassinée au mois de septembre dernier, parce qu’elle a eu le courage immense de revendiquer sa liberté de femme. Le voile doit être un choix. La religion ne doit pas être obligatoire.

C’est cela la liberté. C’est cela la démocratie. C’est avoir le droit de croire ou de ne pas croire, le droit de porter le voile ou de ne pas porter le voile. Vos corps vous appartiennent. Le corps des femmes leur appartient et c’est pour cela, c’est pour cette liberté humaine fondamentale que les femmes ont un courage immense, inouï, de se révolter comme l’a eu Mahsa Amini, et je voudrais vraiment lui rendre hommage.

Je voudrais aussi me réjouir des failles qui se font jour au sein des mollahs actuellement. Et j’en veux pour preuve la libération très récente de la chercheuse franco iranienne Fariba Adelkhah, qui a été libérée hier de la prison d’Evine, grâce à la pression internationale. Donc, j’en appelle aussi aux gouvernements démocrates internationaux à exercer une pression forte sur les mollahs pour qu’ils allègent la pression et qu’ils renoncent à la cruauté sur leur propre peuple.

J’ai accueilli il y a quelques années en mairie du 2ème arrondissement de Paris une exposition sur le massacre des prisons de 1988 en Iran. Où, un à un, les prisonniers Moudjahidine du Peuple ont été pendus alors qu’ils étaient sans défense, prisonniers. Pendus par des mollahs qui aujourd’hui sont toujours au pouvoir en Iran. 8000 personnes ont été assassinées froidement en quelques mois.

J’avais à cette occasion accueilli Maryam Radjavi en mairie du 2ème arrondissement, et je veux ici lui dire toute mon admiration pour ces combats en tant que femme, en tant que démocrate et en tant que responsable politique éprise de liberté. Jusqu’au bout, jusqu’à la victoire. Merci à vous. »