vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran : le réacteur d'eau lourde d'Arak est également notre ligne rouge...

Iran : le réacteur d’eau lourde d’Arak est également notre ligne rouge (Salehi)

CNRI – Le directeur de l’Organisation iranienne de l’Energie atomique a déclaré, le 30 novembre, que  » le réacteur d’eau lourde d’Arak est une ligne rouge de la République islamique à l’instar de l’enrichissement de l’uranium ».
Selon l’agence de presse officielle Irna, Ali-Akbar Salehi a déclaré à propos de l’accord de Genève : « Ils ont dit qu’il fallait suspendre les activités du site d’Arak parce qu’il produit du plutonium qui peut servir dans la production de l’arme. » Jugeant cette affirmation « un grand mensonge « , Salehi a martelé : « Vous voulez que nous n’ayons pas Arak, mais sachez que c’est notre ligne rouge, nous ne transigerons jamais à son propos comme pour l’enrichissement de l’uranium ».

Parallèlement, une autre figure du régime, le négociateur Abbass Araqtchi a déclaré le 30 novembre à l’agence de presse Mehr : « L’enrichissement sera l’éternelle ligne rouge de l’Iran ».

En vertu de l’accord signé le 24 novembre à Genève, le régime iranien s’engage à suspendre les activités du réacteur d’Arak. Or, le MAE iranien Mohammad-Javad Zarif a déclaré par la suite : « Le processus de construction du réacteur d’eau lourde d’Arak continuera. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe