lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran: La majorité des sénateurs belges appelle au retrait de l’OMPI de...

Iran: La majorité des sénateurs belges appelle au retrait de l’OMPI de la liste noire de l’UE

A la suite de ce jugement britannique, 36 sénateurs des principaux partis politiques belges ont signé une déclaration commune. Les sénateurs belges ont écrit : 

 

A la suite d’un jugement rendu par la Cour d’appel du Royaume Uni le 7 mai 2008:

La majorité des sénateurs belges appellent le gouvernement et le Conseil de l’Union européenne à retirer l’opposition iranienne, l’OMPI, de la liste du terrorisme

La Cour d’Appel du Royaume-Uni dans un jugement définitif rendu le 7 mai 2008 a déclaré que le maintien de l’OMPI dans la liste des organisations interdites avait été « pervers » et « vicié ». Elle a ordonné au gouvernement britannique de lever l’interdit de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).

A la suite de ce jugement britannique, 36 sénateurs des principaux partis politiques belges ont signé une déclaration commune. Les sénateurs belges ont écrit : 

« Il ne fait aucun doute qu’un changement démocratique en Iran est non seulement un désir urgent du peuple iranien, mais aussi une nécessité pour la paix et le calme dans cette région, ainsi qu’un besoin pour les pays occidentaux. Comme l’a précisé Maryam Radjavi, dirigeante de l'opposition, au Sénat de Belgique (en octobre 2006) et au Parlement Européen (en décembre 2007) : ce changement ne pourra se réaliser que  par le peuple et l’opposition et si l’on écarte les obstacles posés sur cette voie, en particulier l'étiquette de terroriste collée à la principale opposition. »

« Le Sénat de Belgique, en décembre 2005, et la Chambre des représentants, en avril 2006, a approuvé à l'unanimité des résolutions sur la situation des droits de l'Homme et le rôle de l'opposition dans l’adoption de ces résolutions. A travers ces textes, il appelle le Gouvernement belge et l'Union européenne à réviser l'inscription de l’OMPI sur la liste du terrorisme. »

Le 12 décembre 2006, le tribunal de Première instance de la Cour européenne de justice à Luxembourg a annulé la décision du Conseil de mettre l’OMPI  sur la liste du terrorisme de l’UE.

Les sénateurs belges ont conclu : «Nous demandons au gouvernement belge et au Conseil de l’Union européenne de retirer immédiatement le nom de l’OMPI de la liste du terrorisme. Cela s’avère nécessaire pour respecter l’état de droit et pour un changement en Iran. »

Parmi les signataires figurent:
Luc Van den Brande (CD&V), Sabine de Bethune (CD&V), Els Schelfhout (CD&V), Marc Verwilghen (Open VLD), Margriet Hermans (Open VLD), Jean-Paul Procureur (CDH), Anne-Marie Lizin (PS), Geert Lambert (Spa+Vl.Pro), Vera Dua (Groen!)

Dirk Claes, Senaator (CD&V)       

Patrik Vankrunkelsven, Senaator (Open VLD)
                                    

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe