lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyIran / Irak : Obstacle à l’installation de murs en T et...

Iran / Irak : Obstacle à l’installation de murs en T et d’abris en vue d’augmenter le nombre de victimes dans les prochaines attaques sur Liberty

Depuis la matinée du 27 février, le commandant Ahmed Khozeir, des services de renseignement irakiens et un criminel du comité chargé de la répression des opposants iraniens au camp Liberty, a de nouveau empêché l’entrée des grues et des camions qui ramènent des murs de protection en T à Liberty et les disposent autour des baraquements où vivent les habitants. Il a utilisé les grues et les camions loués par les habitants à leurs frais pour installer des murs de protection autour de son propre bungalow.

Ahmed Khozeir a joué un rôle important dans les crimes contre l’humanité à Achraf en avril 2011 et septembre 2013. Il est responsable de la mise en œuvre du blocus inhumain d’Achraf et de Liberty. Il continue à bloquer l’entrée des abris de 2mX2m achetés par les habitants.

Dans une autre mesure suspecte, des hommes d’Ahmed Khozeir, spécialement un agent du renseignement prénommée Mohammad, ont lancé des pierres sur des baraquements de repos des habitants, situé à proximité du siège de ces services irakiens. Les pierres ont touché les toits et les murs. Les habitants sont allés immédiatement se plaindre à la police et en ont informé la MANUI, mais l’agent a prétendu faussement que les habitants leur avaient lancé des pierres et que plusieurs policiers avaient été blessés.  

Dans un acte inhumain, jeudi 27 février, les camions citernes loués par les habitants pour vidanger les citernes d’eaux usées, ont été interdits d’entrée. Les agents du renseignement irakien ont aussi harcelé les malades qui devaient se rendre dans un hôpital de Bagdad et ont empêché un malade et deux interprètes d’aller à Bagdad.

Empêcher l’entrée des murs de protection en T et les abris en béton, tout en intensifiant le blocus médical et de nourriture de Liberty et en empêchant la vidange des citernes septiques, traduisent les intentions funestes du pouvoir irakien de laisser les habitants sans défense contre les attaques à la roquette et au mortier pour augmenter les pertes humaine. Cela trahit aussi la politique du pouvoir irakien de rendre la vie intolérable et de provoquer des heurts pour réprimer les habitants.

La Résistance iranienne, gravement préoccupée par le sort des habitants de Liberty et rappelant les engagements écrits répétés des USA et de l’ONU, appelle à une action urgente pour assurer la sécurité des habitants. Les agents des services de renseignement et du premier ministre irakien, sont non seulement un obstacle à l’apport de sécurité et d’un minima humanitaire, mais sont aussi ceux qui préparent le terrain à de futurs massacres à Liberty.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 28 février 2014

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe