lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafIran-Irak : Appel des eurodéputés au déploiement de casques bleus à Liberty

Iran-Irak : Appel des eurodéputés au déploiement de casques bleus à Liberty

Communiqué de presse du Parlement européen- 11 Septembre 2013 – Strasbourg

Les eurodéputés appellent à une enquête indépendante sur les exécutions massives du 1er septembre au camp d’Achraf et à la libération immédiate des 7 otages en Irak

Appel au déploiement de forces de casques bleus de l’ONU au camp Liberty et à la protection garantissant la sécurité des opposants iraniens en Irak

Lors d’une conférence à Strasbourg le mercredi 11 septembre, des eurodéputés de divers groupes politiques ont appelé à une enquête indépendante sur l’exécution massive d’opposants iraniens au camp d’Achraf, le 1er septembre 2013. Des appels ont été lancés pour subordonner une nouvelle aide financière de l’UE à l’Irak à la mise en place d’une enquête et à une protection garantissant la sécurité des réfugiés iraniens. Les eurodéputés ont réitéré la nécessité de déployer immédiatement les forces des casques bleus de l’ONU dans le camp Liberty à Bagdad où vivent la majorité des réfugiés iraniens en Irak.

Cette conférence s’est déroulée simultanément à la session de septembre du Parlement européen à Strasbourg et avait été organisée par l’intergroupe des «Amis d’un Iran Libre » qui bénéficie du soutien actif de 300 députés de divers groupes politiques.

Le Vice-président Alejo Vidal-Quadras a déclaré : « C’est probablement la chose la plus triste que j’ai vue dans ma vie politique. 52 réfugiés innocents et sans défense tués un par un, par ceux qui étaient censés les protéger. »

« Je pense toutefois que dans ces attaques contre des gens désarmés et sans défense, les mollahs ont en effet donné un signal clair et un message au reste du monde, ils nous disent qui est leur véritable opposition. »

M. Vidal-Quadras a ajouté : « Il y a dix minutes, j’ai reçu un appel d’un représentant du cabinet de Mme Ashton. Je lui ai dit que ces sept otages d’Achraf, dont six femmes, ont été transférés près de la frontière avec l’Iran et il est clair qu’ils veulent les expulser vers l’Iran, que nous nous attendions à un message très fort d’elle pour le gouvernement irakien disant que si ces sept personnes ne sont pas immédiatement libérées et placées sous protection de l’ONU, cela aura de graves conséquences diplomatiques et financières pour l’Irak. Et que si ces gens sont envoyés en Iran et assassinés, l’UE fera tout pour faire comparaitre les Irakiens responsables devant une cour de justice. »

«Nous sommes profondément préoccupés par le sort des sept otages, ainsi que par l’absence de protection dans les deux camps, ce qui rend les habitants vulnérables à de nouvelles attaques. Nous appelons les dirigeants européens, l’ONU et le gouvernement américain à demander une enquête approfondie sur cette atrocité, à appeler le gouvernement irakien à la libération des otages en toute sécurité et à assurer une protection des Nations unies pour les deux camps jusqu’à ce que tous les habitants soient réinstallés. »

Struan Stevenson, président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak a dit : « Si les dirigeants européens et la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères Catherine Ashton avaient prêté attention aux appels répétés et agi en fonction de leurs responsabilités, cette atrocité aurait pu être évitée. »

Il a demandé à Mme Ashton et au chef de l’UE de «mener une enquête internationale indépendante sur cette atrocité, de traduire les coupables en justice, de déployer les Casques bleus de l’ONU dans le camp Liberty, de trouver et libérer les sept Achrafiens pris en otage dans l’attaque du 1er septembre et d’accueillir les habitants du camp Liberty dans leur pays. »

Il a averti que « davantage d’inaction sous quelque prétexte que ce soit, ouvre simplement la voie à un plus grand massacre de ces réfugiés iraniens sans défense en Irak. »

Alejo Vidal -Quadras
Vice-président du Parlement européen

Struan Stevenson
Président la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe